SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil...

Forum spirituel, dédié à l'Eveil de la Conscience et à la Quête du SOI - (Advaïta Vedãnta)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sri Ranjit Maharaj

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greenman
Membre validé(e)
avatar


MessageSujet: Sri Ranjit Maharaj   21/10/2011, 12:41 pm



Ranjit Maharaj (1913-2000)


Ranjit Maharaj est né à Bombay le 4 janvier 1913. A 12 ans, il rencontra son maître, Siddharameshwar Maharaj, un grand Maître méconnu en son temps. Ranjit Maharaj commença seulement à enseigner en 1983 à l'âge de 70 ans, quand de plus en plus de chercheurs venaient se présenter chez lui. Son message se situe dans la continuité de celui de son maître, qui met l'accent sur la simplicité et le caractère direct du langage.
La spécificité de l'enseignement de Maharaj repose sur sa position radicale et son caractère direct : " Tout est illusion, donc quel que soit ce que le 'je' effectue, c'est aussi une illusion ". Par conséquent, il n'offre aucune méthode afin d'améliorer ce qui n'existe pas, l'illusion. Les voiles d'ignorance disparaissent et nous réalisons notre nature véritable à travers la connaissance et le rejet des fausses identifications qui ont été adoptées. " La découverte de votre nature véritable est des plus faciles, puisque vous êtes Cela. "
La Connaissance n'est qu'un remède au mal de l'ignorance, car une fois l'ignorance évanouie, il ne reste rien de la Connaissance. " Ni la connaissance, ni l'ignorance ne subsistent dans la Réalité. Quand je n'existe pas, quand je ne suis pas, Elle seule est, et c'est ça la Réalité, c'est-à-dire Soi-même sans soi-même. "
Ranjit Maharaj est décédé le 15 novembre 2000 à 18h16 en sa résidence de Bombay. Ses paroles dans ses derniers jours furent : " Ceci n'est plus utile, ceci doit partir. "
Des entretiens avec Maharaj ont eu lieu en juin 1996, lors d'un séjour en Bretagne sur la côte atlantique française. La sélection des questions et réponses qui suit vient de cette période.
(Source du texte : Innerquest)

Bibliographie :
- L'illusion face à la réalité : Entretiens avec Ranjit Maharaj sur l'état sans état. Ed. Diff. Inerquest, 2000
En ligne : Innerquest (Paroles) / Innerquest (Entretiens)


Tout provient de zéro et tout retourne au zéro, alors pourquoi se faire du souci ?

LA REALITE

Les méthodes engendrent d'innombrables frustrations et ne donnent aucune satisfaction réelle. La Réalité est sans méthode. L'illusion dispose de nombreuses méthodes, de nombreux problèmes, et de nombreux concepts. Pour vaincre l'illusion, ou les concepts, il faut se demander d'où proviennent toutes ces pensées. Penser concerne toujours des objets. Pour connaître la Réalité dépourvue de pensée, il n'est nul besoin de penser.

L'éveil n'est rien d'autre qu'une profonde et totale compréhension. La Réalité n'a pas à être atteinte, elle est déjà là. Rien n'est nécessaire au-delà de cette compréhension totale.

Tant que le corps de l'éveillé est là, il agit normalement. Il appelle 'mère' sa mère et 'femme' sa femme. Mais cependant, il sait. Si quelqu'un lui demande " Comment vous appelez-vous ? ", il répond, mais il sait "Je ne suis pas ceci". Une telle compréhension sans ambiguïté est nécessaire. La compréhension parfaite ce nomme 'Cela'. Soyez en 'Cela'. Soyez comme la feuille de lotus qui pousse dans l'eau et qui vit dans l'eau, mais qui n'est pas atteinte par l'eau. Demeurez ainsi. Il n'y a rien d'autre.

Ce que vous voyez et percevez est en vous et non à l'extérieur. Vous n'êtes pas le corps. Si le mental se saisit d'une pensée et s'y attache, toute chose sera alors vue comme 'autre' qu'elle [la Réalité].

La peur est toujours présente en la nature humaine. Tout le mondea peur, parce que chacun croit qu'il est le corps. Le mental crée cetyte peur qui n'est que votre propre concept. La peur surgit dans le mental à cause de l'instabilté du monde. Chaque minute voit s'opérer des changements. Si vous allez au-delà de l'obsurité et du savoir, la peur n'existera plus. par example, un écran n'a nulle peur du film projecté parce qu'un écran est stable. Ainsi, ce qui est instable éprouve toujours de la peur. Votre mental change constamment et ne peut se stabiliser lui-même. Il ne peut être heureux qu'en connaissant sa source ou son commencement. La Réalité ultime n'a ni fin ni commencement ; elle est illimitée. Elle est si subtile que tous les concepts et les pensées disparaissent. La dualité contient la peur ; l'unité est dépourvue de peur.

Enlevez l'épine de l'ego. Supprimez le nom et la forme et il n'y a rien. Voyez par votre propre compréhension que tout est illusion. Vivez-le ! Vous ne voulez pas voir parce que le mental ne vous permet pas de voir. Le mental est le seul obstacle qui vous écarte de 'vous-même'. Le mental dit " c'est vrai ". Dites au mental " ce n'est pas vrai ". Comprenez le mental et alors il disparaîtra

Celui qui cherche peut demander " Que dois-je faire ? " Ne faites rien ! Les paroles ne font qu'atteindre l'espace. Le seigneur Krishna dit dans la Bhagavad Gita : " Là d'où proviennent les paroles, Cela est mon Soi ". Dans la Bible, le Christ dit la même chose : " Connais-toi et tu connaîtras le monde ".
Source du texte : Innerquest


CONNAISSANCE ET IGNORANCE

Siddharameshwar Maharaj donnait d'abord la connaissance, alors que nos traditionalistes affirment que le renoncement doit précéder la connaissance. Il disait que le renoncement sans la connaissance était inutile parce qu'il devenait un asservissement de l'esprit. Par example, lors de la préparation d'un bon repas, cela sent bon et tout le monde veut manger. Mais si vous dites aux gens, "N'en mangez pas", ils vous demanderont pourquoi. Vous leur apprendrez alors que la nourriture contient du poison. La connaissance de l'existence du poison conduit à y renoncer immédiatement. Ainsi, si la connaissance vient en premier, le renoncement suit automatiquement.

Retirez le voile de l'ignorance qui vous recouvre. Enlevez le vêtement qui vous sépare de la lumière, et la lumière est là ! Tous les jours, quand nous dormons, nous atteignons cette 'fin'. Allez à cette 'fin' et découvrez votre Soi. Découvrir signifie oublier votre mental, vos pensées et votre individualité.

Vous devez continuer d'avancer. Il y aura des obstacles, mais ceux-ci doivent être affrontés. Il faut résoudre les problèmes. Un problème est une pensée. Depuis votre enfance vous avez accumulé de nombreuses pensées. Qui vous a donné toutes ces pensées ? C'est votre père, votre mère, votre cercle d'amis. Tout est venu a vous. Tous sont des ignorants, aussi que peuvent-ils vous donner ? Qu'est-ce que l'obsurité peut donner à la lumière ? Dites moi. Rien, n'est-ce pas ? Que pouvez-vous trouver dans l'obscurité ? Rien ! Toutes les pensées, toutes les habitudes ne sont pas réelles. Elles vous sont toutes venues à cause de l'ignorance. Allez à la source d'où elles s'élèvent et elles disparaîtront ! Tout l'esclavage n'est qu'un esclavage mental emprunté à quelqu'un d'autre. L'argent que vous empruntez n'est pas le vôtre. De la même manière, vous avez emprunté les pensées des autres pour en faire votre propre esclavage. Comment est-ce possible ? Débarrassez-vous de cet esclavage ! Qui vous en empêche ? Remboursez le créancier, et vous serez libéré de touts dettes ! Vous ne devez plus avoir de dettes.

Les gens ne comprennent pas que l'illusion n'est rien. Comment peut-elle vous empêcher? Comment 'rien' peut-il vous empêcher?
Source du texte : Innerquest


ENTRETIEN (Paris 17 mai 1998)

Question : Vous parlez toujours d'oublier, je voudrais savoir comment oublier.

Ranjit : Quand vous dormez, vous oubliez, n'est-ce pas ? De même, dormez au monde alors que vous êtes éveillé, comprenez simplement qu'il n'est pas vrai. Tout est zéro ! En philosophie vous devez comprendre votre propre mort : " je n'existe pas ". C'est cela la philosophie. Tant que vous pensez : " je suis là ", vous ne pouvez pas oublier. Dans un rêve, vous faites tant de choses mais existent-elles ? Quand vous vous réveillez, dites-vous : " j'ai fait quelque chose de bon ou de mauvais " ? De même, alors que vous êtes éveillé, comprenez que ce que vous faites, ce que vous êtes n'est rien, tout est faux ! Où êtes vous, pouvez-vous me le montrer ? Êtes-vous le corps, le mental ? Que pouvez-vous montrer quand tout cela n'est rien ? Tant que le corps est là, vous devez agir et ressentir ; faites-le mais en sachant que ce n'est pas vrai. Tant que les yeux sont là, ils doivent voir, mais sachez que ce qu'ils voient n'est pas vrai. Tout ce que je peux voir et ressentir n'est pas la réalité. La douleur arrive au corps, elle doit venir, mais comprenez que c'est au corps qu'elle arrive et pas à moi. Essayez de vous désidentifier du corps : " ce n'est pas ma douleur, le corps n'est pas moi. " Votre conviction profonde doit être : " ce n'est pas mon corps, je ne fais rien, je ne suis rien, je n'existe pas. Je ne suis ni le nom ni le corps ni le mental. " Agissez avec tous ces instruments mais comprenez que vous n'êtes pas eux. C'est ce qu'on appelle le non-conditionné, le non-attaché. Vous prenez ces conditions comme étant vous-même et vous dites : cela est mien etc. Par exemple, un homme et une femme qui ont eu un enfant chacun de leur côté avant de se marier, disent : " celui-ci est le mien, celui-là le tien. " Ils ne comprennent pas qu'ils sont Un, l'ego fait toutes ces séparations alors que tout n'est qu'Un. Tous sont vous-même, si vous comprenez cela, à qui adresser de bonnes ou de mauvaises paroles ?

Question : Comment oublier ce qui n'existe pas ?

Ranjit : C'est très facile d'oublier ce qui n'existe pas. Quel nom donnerez-vous au fils d'une femme stérile ? Il n'existe pas, il n'y a donc pas de problème. Supposez que vous faites un rêve, au réveil vous l'oubliez instantanément, n'est ce pas ? Quand vous comprenez que rien n'est vrai, comment les choses peuvent-elles persister ? Comment oublier ce qui n'est pas ? Par la compréhension, vous oubliez tout. Le monde n'existe pas. Même les scientifiques disent que le monde que vous voyez n'est nulle part. Par un simple changement d'état, dans le sommeil par exemple, le monde devient zéro. Au réveil il démarre comme une télévision, vous appuyez sur le bouton et le film apparaît, vous éteignez et le film disparaît. Le mental est responsable de tout cela. S'il dit : " c'est là ", alors c'est là ; s'il dit : " ce n'est pas ", alors rien n'est. Soyez en certain, tout dépend du mental. Dès qu'il dit que le monde n'est pas vrai, c'est très facile d'oublier. Combien de temps cela prend-il ? Vous n'oubliez pas pour la simple raison que vous le considérez vrai. Vous voyez le rêve mais quand vous vous réveillez, vous dites vous-même qu'il n'est pas réel. De même, quand vous comprenez ce qu'est le monde, où il a commencé et où il finira, vous l'oubliez. L'origine du monde est le zéro, l'espace ; de là un concept a jailli et le monde entier est créé. C'est exactement comme lorsque vous êtes dans le sommeil profond : soudain une pensée émerge et le rêve se déroule. Le monde est un long rêve et si vous comprenez que c'est un rêve, une illusion, que quoiqu'il arrive ce n'est pas vrai, vous l'oubliez facilement. Si vous ne comprenez pas, alors le monde est vrai pour vous. Le mental est un facteur étonnant, il peut passer d'une pensée positive à une pensée négative en un instant, il est toujours changeant.

Si vous oubliez le mental, vous serez heureux ; c'est l'unique facteur qui crée toutes les souffrances et tous les plaisirs également. Comprenez que le mental lui-même n'est pas vrai : mental veut dire pensées, et les pensées vont et viennent. Le mental ne crée que la confusion, rien d'autre. Celui qui est non-mental n'est plus dans la confusion. Essayez d'oublier ce qui n'est pas vrai, c'est le seul remède. C'est ainsi que l'illusion disparaîtra, sinon elle persistera sous une forme ou une autre. Le mental vit dans la peur permanente : " que va-t-il se passer ou ne pas se passer ? que faire ou ne pas faire ? ". Être ou ne pas être est toujours la question pour chacun de vous. Si la personne qui vous est chère meurt, vous pouvez pleurer et pleurer encore, cela ne vous la rendra pas. Un corps mortel est mort, pourquoi s'en faire ? Vous devez l'oublier ou vous ne pourrez pas vivre dans ce monde. L'oubli est la meilleure des choses, c'est à cette condition que vous pouvez être heureux. Si vous vous souveniez de vos vies passées, vous seriez malheureux pour toujours ! Dans la vie, toutes sortes de choses se produisent, certaines que vous désirez et d'autres pas. Que faire ! Si vous n'oubliez pas dans la vie, vous devenez fou ! C'est pour cela que l'on dit que l'oubli est nécessaire. Combien de temps faut-il pour oublier ce qui est illusion ? Vous oubliez à chaque instant. Quand vous prononcez un mot, un autre arrive aussitôt et vous devez oublier le premier pour pouvoir prononcer le suivant. Le mot n'a pas d'entité, il naît dans l'espace, qui est zéro. Vous entendez ce que je dis mais pour continuer à entendre, vous devez oublier ce que j'ai dit précédemment. Son origine est le zéro et sa destination le zéro. Tout se passe en une fraction de seconde. Si quelqu'un vous insulte, les mots disparaissent aussitôt prononcés mais l'effet s'imprime dans votre mental. Vos ancêtres sont tous morts, où ont-ils disparu ? Où existent-ils maintenant ? Ils n'ont jamais existé, vous ne pouvez donc pas dire où ils ont disparu. Aujourd'hui, c'est le 18 mai, où a disparu le 17 ? Et d'où apparaîtra le 19 ? Vous comptez les jours et les nuits mais ce n'est que votre concept car si vous demandez au soleil combien d'années il a, il vous répondra : " je ne connais pas les années ! ". Cette base sur laquelle vous comptez toutes ces années, ces va-et-vient, ces apparitions et disparitions, est immuable. Le soleil n'a connaissance de rien.

De la même façon, c'est à partir de l'ignorance que la connaissance est apparue et vous voyez l'illusion entière se dérouler. L'ignorance s'est surimposée à la réalité et de cette ignorance un concept a surgi [la conscience/connaissance] et sur ce concept le monde est créé. Concept veut dire connaissance. Tout le monde fonctionne par la conscience /connaissance, c'est par elle que vous créez et agissez. Prendre naissance est un concept, vous devez ensuite endurer tant de choses durant toute votre vie ! Le concept est la vie, rien d'autre, et quand la vie prend fin, le concept disparaît et tout se termine, rien ne persiste. S'il n'y a pas d'espace, il n'y a pas de mots. À cause de l'espace, les mots et le monde sont apparus. Vous avez créé le monde entier mais, dites-moi, y a-t-il autre chose que les mots dans le monde ? Vous dites que c'est l'Inde, la France ou les États-Unis, mais ce ne sont que des mots, des concepts ! Par les mots, vous en avez tellement fait, et vous avez été si loin qu'il vous est maintenant impossible de vous comprendre vous-même. Comprenez l'origine des mots, où ils commencent, ensuite oubliez-les et la réalité est là. Les mots, c'est à dire la connaissance, ont un grand pouvoir ; à partir d'un seul mot, quelqu'un peut devenir votre ami ou votre ennemi. D'où viennent les mots ? de votre mental. Ainsi le mental est le facteur essentiel, si vous l'orientez vers la véritable chose, c'est à dire la réalité, il devient votre meilleur ami. Si vous le dirigez vers le faux, il vous entraîne en enfer ! Ainsi les êtres réalisés prennent le mental de leur côté, ils en font un ami, et finalement le mental lui-même disparaît et seule la réalité est. Le monde et le mental disparaissent, c'est ça la réalité et c'est ce que vous êtes ! Il n'y a alors plus à s'en faire, car si vous êtes la réalité, comment l'illusion pourrait-elle se maintenir ? Elle n'existe pas de toute façon. Quand vous oubliez la réalité, c'est à dire vous même, le monde apparaît alors dans sa multiplicité.
(...)
Source (et suite) du texte : Innerquest

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Greenman
Membre validé(e)
avatar


MessageSujet: Témoignage et souvenirs   21/10/2011, 1:45 pm

Bonjour à tous,


J'ai eu la chance de rencontrer à quelques reprises, dans les années 90, ce Maitre impressionnant, qui était le condisciple avec Nisargadatta Maharaj, de leur Maitre Sri Siddharameshwar Maharaj. Il existait un petit groupe d'adeptes en France et Ranjit Maharaj venait tous les ans à Paris et en Bretagne, pendant quelques années, mais il était déjà âgé et nous eûmes la douleur d'apprendre un jour qu'il était parti en Mahasamadhi.

Ranjit Maharaj était un pur Advaïtiste, célèbre pour précipiter directement tous les concepts dualistes du mental dans le néant. Very Happy
Je me souviens l'avoir rencontré l'un des jours suivant le décès de Lady Diana, car il était à Paris, exceptionnellement.
Il était entré dans la salle, où se tenait une centaine de personnes, avec son grand sourire chaleureux, il était très doux, très simple, dégageait une grande Lumière, il regarda toute l'assemblée en souriant et fit, grosso modo, de façon délicieuse :

"Tout le monde est triste parce que Lady Diana est décédée dans un accident, tout le monde s'afflige. Je viens de passer sous ce pont. En réalité, personne n'est mort sous ce pont, c'est du cinéma, un film, il n'y a rien, rien du tout. Sommes-nous si peu de choses que nous puissions mourir sous un pont ? Les gens s'inventent un état de conscience limité et tout un monde, et après, ils sont perdus comme des enfants, ils rient, ils pleurent, mais il n'y a rien dans ce rêve...rien du tout...c'est zéro..."

sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
Sri Ranjit Maharaj
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nisargadatta Maharaj-Eveille-toi l'Eternite
» Nisargadatta Maharaj
» Les Nathas Yogis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil... :: Les Salons du SAMÂDHI :: Les Maîtres et les Initiés-
Sauter vers: