SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil...

Forum spirituel, dédié à l'Eveil de la Conscience et à la Quête du SOI - (Advaïta Vedãnta)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mâ Ananda Moyî

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: Mâ Ananda Moyî   4/6/2011, 10:37 am



Mâ Ananda Moyî
(Nirmalâ Sundari Devî)
(1896 - 1982)


Extrait du livre : Présence de Ma Ananda Moyi
Editeur : Les Editions du Relié (22 février 2010)
Collection : HC
Langue : Français
ISBN-10: 2354900384
ISBN-13: 978-2354900380


Citations :

Le véritable Amour est un absolu don de soi à la volonté divine

A certaines personnes, le souvenir de Dieu vient facilement car elles ne peuvent s'en passer. De cette façon elles gardent contact, satsang, avec Dieu. Quand on répète un mantra ou l'un des noms de Dieu, Il est présent en tant que mantra ou en tant que nom; il faut garder cela à l'esprit. Lorsque l'on parle de Lui ou que l'on chante Ses louanges, Il est Lui-même présent.

Méditez sur Dieu sans cesse, quoi que vous fassiez, où que vous soyez. Rappelez-vous que tout ce que vous voyez, tout ce que vous entendez est une manifestation de Lui. Le chagrin n'existe que parce que vous croyez être distinct. Ne considérez personne comme distinct de vous-même. Voyez en chacun votre ami. Considérez-vous comme un instrument de Dieu et pensez que c'est Lui qui vous anime. Consacrez-vous complètement à Lui, constamment, ayez le sentiment que c'est Lui qui fait tout. Même quand vous marchez, ayez le sentiment que c'est Lui qui fait mouvoir vos jambes. Quel que soit le travail que vous fassiez, offrez-le Lui et alors vous serez incapable de toute bassesse car comment pourriez-vous offrir quelque chose de laid à votre Bien-aimé ? Le mince savoir que vous possédez, vous devez le Lui abandonner et en retour, comme il ne vous restera rien, Il vous donnera tout.

Entre des individus, l'amour, la véritable et pure affection est impossible. Quand l'amour et l'affection ont atteint la perfection, la question ne peut pas se poser car, en pareil cas, qui est l'aimé? Dieu et Dieu seul.

On ne doit désirer que Dieu seul. Quoi que vous fassiez de vos mains ou de votre cerveau, faites-le à Son service. Quoi que vous acceptiez, physiquement ou mentalement, acceptez-le comme venant de Dieu sous cette forme. Si quelque chose doit être donné, que ce soit l'abandon de vous-même à Ses pieds.

Dieu ne peut être servi que dans un esprit de consécration. La mort est l'issue fatale d'une intelligence abusée par l'illusion. Très sage est Sa loi. En vérité, je vous le dis: que chacun entreprenne le pèlerinage qui conduit au Très Haut, ce pèlerinage qui met fin à tous les autres. Il ne faut pas gaspiller son temps à ce qui n'en vaut pas la peine. Vivez chaque instant dans la contemplation de votre vrai Soi. Ne laissez pas votre esprit s'appesantir sur ce qui est évanescent.

Chacun, quelle que soit sa ligne d'approche, doit tâcher d'être bon, aimable et amical envers tout le monde car le Soi est un. La personne active s'engagera au service du prochain, non pas pour servir les autres mais dans l'idée que chacun étant une manifestation de Dieu, elle sert Dieu en servant n'importe qui. Cela seul est le service vrai. Il purifie l'esprit et contribue à la réalisation du Soi.

Une dose de poison tue un homme, mais les objets des sens agissent comme un poison lent, peu à peu ils vous poussent vers la mort. Aussi longtemps que votre esprit est tourné vers les choses du monde, vous recevez un billet de retour, vous restez lié à la ronde des naissances et des renaissances, et vous répétez la même sorte d'expérience encore et encore.

Au-delà des plaisirs du corps tels que manger, dormir, se déplacer, etc., réside la Joie suprême. Ne récitez-vous pas Brahmanandam Paramasukhadam, Béatitude absolue, Bonheur suprême ? Il est lui-même le Bonheur, le Bonheur est son essence même. Le bonheur terrestre a sa contrepartie, le chagrin. Mais là où le bonheur est dans sa forme essentielle, inconditionnée, les contraires - joie et chagrin - n'ont pas de place.

C'est Lui, en vérité, qui se manifeste Lui-même dans toutes les humeurs et dans toutes les formes: qui que ce soit que vous puissiez haïr, vous ne haïssez que votre propre Seigneur. Il est dans l'univers entier, dans tous les modes d'être, dans toutes les formes. Tous les noms sont Ses noms, toutes les formes Ses formes, toutes les qualités, Ses qualités et tous les modes d'existence en vérité sont Lui.

Votre état d'esprit au moment de la mort détermine la forme que vous recevrez
Pensez à Dieu au moment de la mort et vous Le réaliserez.

Vous devez saisir la vérité que Celui qui est dualité est aussi Celui qui est non-dualité, tout comme la glace et l'eau.

La seule chose que nous ayons à faire est d'ouvrir nos yeux et de Le voir, dans le bien, dans le mal, dans le bonheur et le malheur, dans la joie et dans la tristesse, et même dans la mort. Les mots Dieu et vie sont interchangeables. Prendre conscience de ce que - " Toute vie est l'Un " octroie une félicité qui ne change pas.

study

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)
Revenir en haut Aller en bas
Shivoham
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: Mâ Ananda Moyî   21/2/2012, 12:07 pm


"Vous ne pouvez pas vous passer de l'extérieur si vous voulez connaître l'intérieur. L'intérieur se reflète dans le monde extérieur. L'univers est l'image de Celui qui toujours veille. Ne vous laissez pas égarer par les fallacieuses attractions du monde. Cherchez Celui qui, de l'intérieur, dirige tout."

_________________
"Contente toi de demeurer en Paix où que tu sois !"

Shivoham
Revenir en haut Aller en bas
 
Mâ Ananda Moyî
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mâ Ananda Moyî
» Avatar Ma Anandamayi & Amma (Mâ Ananda Moyî)
» Ananda Marga
» Le 22 avril: ananda, Automne, Linford, philcourtin et reigill06
» Le voyage d'Ananda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil... :: Les Salons du SAMÂDHI :: Poésies - Citations - Proverbes-
Sauter vers: