SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil...

Forum spirituel, dédié à l'Eveil de la Conscience et à la Quête du SOI - (Advaïta Vedãnta)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La médecine par les plantes et énergies subtiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shinium360
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: La médecine par les plantes et énergies subtiles   16/5/2011, 9:39 pm

Bonjours à tous,

Une chose m'est venu à l'esprit en m'entretenant au sujet de la nouvelle norme européenne avec un diététicien. Il m'expliquait la complexité de répondre au lobbying de la directive THMPD par un autre. Quand on prend la mesure du déterminisme irascible des génies, en matière de bricole pharmacologique mondiale, on arrive à s'interroger s'il n'y avait pas là un signe du destin. Je veux dire ici, voir si un fait ne devrait pas attirer notre attention sur la nécessité récurrente à changer notre approche concernant la manière dont notre civilisation a, jusqu'à nos jours, abordé la réhabilitation de notre équilibre biologique voire énergétique.

Je développe, nous avons jusqu'ici privilégié tout principe actif opérant par ingestion de substances. En passant par les apports crus, les décoctions, les extraits, les suspensions diluées : que se soit quantitativement ou qualitativement notre rapport avec la vibration végétale, pour notre santé, a le plus souvent été établie par le biais de substances physiques, donc en partant d'un niveau relativement dense de la matière. Est-ce qu'on peut envisager que cette opposition de la nomenclatura médicale mondiale à notre droit à la santé n'offre pas là l'occasion d'expérimenter la Voie du TAO en mettant en oeuvre la stratégie des inverses ? Il me semble que oui !

Faisons simple : puisque l'on veux nous interdire l'usage médicinale libre des plantes, pourquoi ne pas à intervenir à un niveau plus subtile, en cherchant à éveiller en nous l’acuité de capter et d'intégrer en soi vibratoirement le principe actif inhérent à chaque végétaux suivant sa propre spécificité médicinale ? Les connaissances médicinales, libres d'accès, offrent un large champ d'informations collectées, depuis des millénaires suivant la tradition, susceptible de nous aider orienter notre Chi, notre Intention de Coeur , notre Kawanah en ayant en vue la réhabilitation souhaitée. On peut pour cela concevoir que toute idée a la possibilité de se manifester par des effets dans notre réalité. Je regarde trop de films fantastiques, me diriez vous ! Embarassed Bien entendu, cela peut prêter à sourir, mais ne sommes nous pas entrés dans cette Ere de l'information influente? Faut-t-il laisser aux médias, aux réseaux informatisés, aux ondes technologiques(GSM, HAARP, MK ULTRA, etc...) la primeur du savoir opérant sur notre conscience, pour ne pas dire sur notre psyché ou plus grave encore...notre état physiologique ? Quoique le WEB reste un bon vecteur de conscience collective, le bon sens nous amène à reconsidérer cette absorption intégrale du soi par la matérialité.

S'il est un temps où nous devions réveiller la part créatrice de l'Esprit, la part du génie d'adaptation, la part des merveilleuses capacités de mimétisme énergétique que l'être humain a en lui : c'est bien aujourd'hui !!! Il ne s'agit pas pour autant de se prendre pour les nouveaux maîtres du monde...loin de là. Nous avons encore tant de choses à vivre sur le sentier de l'éveil et de la conscience. L'esprit du non-agir prévalant en la Voie Taoïste nous amène à avoir du discernement et à concevoir que chaque chose prend la place qui lui revient dans notre univers : "Le Bien, le Mal, chacun sa voie", nous a fait remarqué Maître Yéshoua. A mon sens, si l'obscure tend à se servir de cette période de grande mutation pour nous façonner à son profit : alors libérons la lumière de conscience qui est au fond de chacun d'entre nous ! Souvent, moi même je suis en désarroi devant l’ennemi de la vie, doté d'un tel arsenal financier, politique, médiatique, idéologique, technologique...et autres, que sais-je ? Que pouvons nous faire nous simple humain, avec toute notre bonne volonté, avec toute notre quête spirituelle, toute notre foi aussi forte soit-elle ? On pourrait être tenter de se dire pas grand chose...

Là est la force des adeptes du néant : nous laisser croire que nous ne disposons d'aucune autre ressources que celles que nous pouvons concevoir intellectuellement parlant. Quelle ineptie, dans cet univers où la réalité n'est que l'expression holographique des divers mouvements que la vie peut produire. Si un atome était un atome : comment se fait-il que son existence résulte, pour partie, de l'interaction dynamique d'un électron et d'un noyau, le tout en sachant qu'il n'est en réalité constitué que de 99,9999999999999% de vide ? Ce qui nous conduit à admettre que ce qui est tangible, selon nos sens, n'est qu'une perception partielle de ce que l'on considère comme étant la réalité. Nous somme donc plongé dans un univers virtuel dont notre mental tente vainement de s'en accaparé la forme impermanente. Le mental est un bon outil de conceptualisation de l'intangible mais un mauvais directeur de conscience du fait qu'il à facilement tendance à figer le vivant. Bien souvent, lorsqu'on le laisse passer maître de sa personnalité, il assèche la part du sensible de l'humain et accroît démesurément l'importance de l'ego. Ce qui fini par lui faire perdre le sens réel de l'échange avec ce qui l'entour. Là est la force des ceux qui cheminent sur le sentier de conscience : être permanence dans un état de disponibilité suscitant de multiples relations avec les divers aspects de la vie à travers l'univers. En peu de mots : être en phase avec la vibration d'amour universel reliant tout ce qui existe.

Alors pour ce qui est de la réhabilitation de notre santé, pourquoi ne pas commencer dès à présent à nous relier énergétiquement avec les plantes ? A l'image du procédé de ROLAND PLOCHER Les Maîtres de l'eau où l'information par l'entremise de l'énergie peut se véhiculer d'un point à un autre, il est concevable de se relier au monde végétal. J'ai l'intuition qu'une sorte de dialogue liant idée et vibration énergétique sera à terme en mesure de nous aider à effectuer une sorte d"échange thérapeutique vibratoire touchant aux dysfonctionnements subtiles qui se matérialisent, entre autres, par des problèmes de santé. Enfin tel est pour l'heure la perception des choses que j'arbore.

Bien à vous

Shinium


Dernière édition par shinium360 le 20/7/2011, 10:49 am, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La médecine par les plantes et énergies subtiles   18/5/2011, 6:26 pm

Bonsoir Shinium,

J'espère que mon message te trouvera dans la meilleure forme du moment.

En réponse à ton échange précedent, j'aurais tendance à dire, qu'une fois que nous savons que le monde phénoménal "Est ce qu'il Est", de part sa nature... Il nous appartient de ne pas lui confier notre attention, de manière à ne pas cristalliser cette "Illusion" en nous.

Le monde manifesté, n'existe que sur le plan "Mental" et seul celui-ci, est en mesure de ce persuader de sa propre existence. Dès lors qu'une chose est créée par "Mental", cette chose sera amenée à être détruite et ce, dans la logique même des oppositions, suscité par le dualisme. (Naître/Mourir)

Le "Mental" ne peut être le SOI, car dans le SOI rien n'est créé et par conséquent rien ne peut être détruit, à partir de cette vérité, il ne peut y avoir d'illusion.

Shinium, saches que le bien et le mal, ne sont que des illusions du "Mental", car toutes forces qui s'opposent dans la discrimination, sombrent dans la dualité destructrice. Cela ne peut Être le SOI.

Je n'ai pas trop le temps pour l'heure de développer ce sujet plus en avant... Mais médites déjà sur ce qui a été dit et je reviendrais vers toi après.

Bien à toi
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)


Dernière édition par Ãnanda le 24/1/2012, 10:04 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
shinium360
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: Re: La médecine par les plantes et énergies subtiles   19/5/2011, 12:46 am

Bonsoir Ãnanda,

Pour ma forme actuelle, peut-être quelques turpitudes existentielles , mais comme nous l'avons déjà évoquer ensemble : la virtualité du monde physique n'est qu'une chimère au regard du Soi. Wink

Concernant les extrêmes que revêt l'apparence de tout ce qui conçu par le mental, tu as raison de souligner que par nature, ces conception dualistes, ne peuvent se traduire que par un monde éphémère, illusoire même.

Et comme le précise bien Eckhart TOLLE (L'illumination, c'est de s'élever au-delà de la pensée) :

Citation :
"Essentiellement, le mental est une machine à survie. Attaque et défense face à ses « congénères », collecte, entreposage et analyse de l’information, voilà ce à quoi le mental excelle, mais il n’est pas du tout créatif."

Probablement j'aurais dû faire intervenir dans mon discours à propos de notre perception des choses, la notion de pensée voir de conscience. Un peu à l'image de ce que nous met en évidence toujours Eckhart TOLLE lorsqu'il décrit la voie de l’élévation de la pensée :

Citation :
"Atteindre l’illumination signifie s’élever au-delà de la pensée, ne pas retomber à un niveau situé en dessous de la pensée, soit celui du règne végétal ou animal. Quand vous avez atteint ce degré d’éveil, vous continuez à vous servir de votre pensée au besoin. La seule différence, c’est que vous le faites de façon beaucoup plus efficace et pénétrante qu’avant. Vous vous servez de votre mental principalement pour des questions d’ordre pratique. Vous n’êtes plus sous l’emprise du dialogue intérieur involontaire, et une paix profonde s’est installée. Lorsque vous employez le mental, en particulier quand vous devez trouver une solution créative à quelque chose, vous oscillez toutes les quelques minutes entre la pensée et le calme, entre le vide mental et le mental. Le vide mental, c’est la conscience sans la pensée. C’est uniquement de cette façon qu’il est possible de penser de manière créative parce que c’est seulement ainsi que la pensée acquiert vraiment un pouvoir. Lorsqu’elle n’est plus reliée au très grand royaume de la conscience, la pensée seule devient stérile, insensée, destructrice."

Quoiqu'il en soit en remettant les choses à leur juste mesure, toute considération faite de nos aptitudes mentales, le même auteur nous interpelle sur les véritables instances créatrices de la vie :

Citation :
"Ce n’est pas la pensée, le mental, qui est à l’origine du miracle de la vie sur terre ou de votre corps. Et ce n’est pas cela non plus qui les sustente. De toute évidence, il y a à l’œuvre une intelligence qui est bien plus grande que le mental."

Et pour en revenir au plantes ainsi qu'aux énergies subtiles qu'elles prodiguent, à mon sens, le règne végétal est bien plus en phase avec cette intelligence de portée cosmique que la grande part des hommes. Dans ce monde l'illusion du mental n'a pas sa place. Ce qui confère à toute plante un impacte certain de le rééquilibrage subtile de l'être humain. Cela dit, là est sans doute ce qui révèle notre besoin de nous orienter vers la quête du soi. Soit d’accueillir en soi la vie dans tout sa plénitude, en parfait osmose avec cette intelligence sans aucune limite. Au regard de cet état de vacuité comme tu l'a préciser :

Citation :
"Le "Mental" ne peut être le SOI, car dans le SOI rien n'est créé et par conséquent rien ne peut être détruit, à partir de cette vérité, il ne peut y avoir d'illusion."

Tout ceci m'amène à considérer que parti d'un état où se manifeste un déséquilibre, qu'il soit subtile ou physiologique, la quête du Soi nous conduisant à un cheminement dans le dessin de dissoudre la dualité peut se traduit à terme par la transformation du dit déséquilibre en conscience. Cette assertion n'engage que moi, mais selon toi est elle envisageable ? Je m'appui sur le principe de centrage de l'être où toute dualité est résorbée, l'activité mentale canalisée. Alors l'être que nous sommes laisse s'exprimer sa pleine conscience et intègre chaque composante de son existence dans un tout. Et si déséquilibre il y a, apparaît intrinsèquement sa contre partie avec toute la prise de conscience qui découle de cette neutralisation. Toujours suivant la perception qui est présentement mienne.

Bien à toi
Shinium
Revenir en haut Aller en bas
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La médecine par les plantes et énergies subtiles   21/5/2011, 10:34 am

Bonjour Shinium,

A la lecture de ton dernier message, il me semble que l'on s'éloigne quelque peu du sujet initial, à savoir "La médecine par les plantes et énergies subtiles".

Si j'ai bien compris ton idée de départ, cela serait de dépasser "Mentalement" l'aspect "Chimique" des plantes, au profit d'une meilleure compréhension de l'aspect "Subtil" de celles-ci. Alors une question me vient à l'esprit... Pourquoi vouloir ramener le "Subtil" dans le Mental ? Cette approche "Inversée" est très symptomatique chez l'homme, dans le sens qu'il est toujours dans l'action volontaire de ramener le SOI dans le Mental, pour mieux le densifier (Eteindre la flamme de la pure conscience)... Alors que c'est bien le contraire qu'il nous faut réaliser et ce, en ramenant le Mental dans le SOI. Le monde Mental n'est qu'une illusion et l'action de ramener la compréhension du "Subtil" dans le Mental, ne ferait qu'emprisonner le "Subtil" dans une prison illusoire.

Le SOI et le "Subtil" ne font qu'un, Tout est UN... Pourquoi vouloir qu'il en soit autrement ? Il n'y a rien à mentaliser, rien à comprendre et rien à débattre face à cette évidence. Celui qui souhaite avoir une meilleure compréhension du monde "Subtil" des plantes, n'a qu'à chasser l'autocratie de son Mental, tout en se débarrassant de l'illusion de la Maya et c'est alors que la discrimination disparaîtra, laissant place à la réalisation de la pure conscience qu'est le SOI... Et une fois cela établie, qui sera là pour constater la dualité des choses du monde ? Personne, car il n'y a plus d'observé et d'observateur. L'Être éveillé, ne se pose pas la question de savoir, s'il y a une différence entre le chimique et le subtil des plantes et entres les plantes et lui... Il ne fait qu'UN... Il est l'Unité.

Shinium, laisse pour l'heure ce genre de questions aux "Shamans" et concentre toi plutôt sur la "Quête du SOI"... Tu es ici pour cela... N'est-ce pas ? Tu as de très bonnes "Qualités innées" alors, ne te laisse pas aller à la dispersion Mentale et trouve ta "Posture".

Concernant le reste de ton message, où tu cites Eckhart Tolle, il faudrait déplacer le débat au sein d'un nouveau fil de discussion, que tu pourrais d'ailleurs créer : D dans la section "La Quête du SOI". Les citations de Eckhart se prêtent bien évidemment à des échanges et des réflexions, mais pas dans le topic en cours, qui lui est dédié à un tout autre sujet.

Bien à toi
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)


Dernière édition par Ãnanda le 24/1/2012, 10:05 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
shinium360
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: Re: La médecine par les plantes et énergies subtiles   22/5/2011, 12:20 pm

Bonjour Ãnanda,

Merci de ton éclairage et de ton recentrage du thème vers le soi. Concernant l'approche de le médecine par les plantes, il vrai que seul un état de conscience dans le Soi peut permettre une véritable compréhension du monde végétal qui au final est non dissociable du tout auquel nous somme foncièrement rattachés. Je reprends ici une de tes assertions me paraissant
pertinente :
Citation :
"Celui qui souhaite avoir une meilleure compréhension du monde "Subtil" des plantes, n'a qu'à chasser l'autocratie de son Mental, tout en se débarrassant de l'illusion de la Maya et c'est alors que la discrimination disparaîtra, laissant place à la réalisation de la pure conscience qu'est le SOI"

En fait tu nous donne un début de réponse à nos interrogations concernant l’attitude à tenir par-delà les restrictions futures qui viseront la médecine par les plantes et énergies subtiles. Pourquoi aller chercher ailleurs : c’est en nous !!! Dès lors que l'on est dans le Soi : nous sommes UN. Ce qui ne nous sépare d'aucun être vivant...d’aucune plante...d’aucun minéral puisque nous sommes dans la pleine conscience du tout.

Lorsque je me suis penché sur ce thème, j'avais ressenti une certaine tristesse à voir qu'une restriction, faite à grande échelle, allait une fois encore porter atteinte à notre droit à l'existence. j'avoue être relativement sensible à l'évolution que prend l'humanité. Par le passé, il m’est arrivé, comme tant d’autres sur notre planète, de ressentir cette douleur à se laisser astreindre par cette vie où les seigneurs de la matérialité nous imposent leurs lois.

Quotas de performances, course à la rentabilité, stress du manque de subsistance, existence dévorée par une activité démesurément trépidante, dénaturation de l'alimentation accessible… et inéluctablement… perte de sa consistance en matière de santé. Ce qui c'est traduit par l'apparition d'une distance entre notre être et les déférents règne, y compris le monde végétal. Et Dieu merci il me semble, pour ma part, n'être pas le plus mal lotis

Mais ton intervention, Ãnanda, est pleine d'espoir. Elle nous ramène à cette notion de l'UN par la conscience du Soi. Et en fait, dans la conscience du Soi nous ne sommes pas coupé des choses car nous somme les choses. Et quoi que l'homme fasse, quoi que son mental élabore en créant des limites : toute dualité disparaît dans le Soi.

Merci encore de ton intervention. Je vais méditer sur tout ceci en ayant le sentiment que la quête du soi ouvre une fabuleuse voie de libération de lumière - conscience quelque soit le point où se situe notre esprit.

Bien à toi

Shinium
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Etudiant(e) éprouvé(e)
avatar


MessageSujet: Re: La médecine par les plantes et énergies subtiles   5/7/2011, 1:42 pm

Bonjour à tous,

je passe en "coup de vent".

Je n'ai pas le temps présentement pour développer cette "Science" ou cet "Art" de la Médecine par les plantes. Mais pour élargir la vision de ces "médications "ancestrales et véritables, il est bon de savoir que les plantes, lorsque nous les traitons, sont de merveilleux auxilliaires médicamenteux. Il en est de même, et à un niveau plus élevé, pour les minéraux. Tout comme le traitement des métaux offrira une médecine encore bien plus puissante que les plantes et minéraux réunis.

Il y a donc une belle méditation en perspective à exercer sur le pourquoi de cette graduation énergétique et vitale, depuis les plantes jusqu'aux métaux.

Et pour ceux que cela intéresse, l'Ayurveda, le Rasa Vidya (Rasa Shastra) comme science Indienne de la Médecine, s'intéresse à ces questions médicinales en rapport étroit avec une Philosophie puissante et graduée (des dizaines de niveaux en Inde) qui s'approchent et embrassent la Quête du Soi au final pour les Initiés qualifiés.

On ne sera d'ailleurs pas étonné de trouver des parallèles troublants entre Rasa Vidya/ Rasa Shastra / Rasyana (Science du Mercure "Shiva" et du Soufre), Taoïsme (Champs du cinabre) et Alchimie (Voie du Cinabre).
Revenir en haut Aller en bas
shinium360
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: Re: La médecine par les plantes et énergies subtiles   18/7/2011, 1:31 pm

Bonjour Jean,

Je te remercie de ton avis éclairé qui nous pousse à des méditations fort enrichissantes dans notre quête.

Concernant cette notion de graduation pouvant se traduire par une différenciation "des règnes naturels" :
Citation :
"Il y a donc une belle méditation en perspective à exercer sur le pourquoi de cette graduation énergétique et vitale, depuis les plantes jusqu'aux métaux."

Si "les règnes naturels" peuvent être considérés comme étant intégré à un tout : peut on voir là encore un piège du mental dans lequel l'impétrant est à même de se laisser fourvoyer en étant amené à séparer de façon dualiste les manifestations du Soi ?

Je dis cela en partant du fait que le métal est présent dans le minéral(sels de métaux), le minéral fait partie du végétal(substances nutritive assimilée), et à chaque passage d'un règne à un autre on peut pressentir comme une communication substantielle où une part subtil se transmet. Il y a, à mon sens, comme une sorte d'interpénétration d'un monde à un autre.

Cela peut nous rappeler le principe qui fonde le Taoïsme où est absout tout antagonisme en révélant, au sein de chaque flux énergétique de la vie(Yin / Yang), une part de son opposé. Donc en quelque sorte, l’observateur s'il cherche à localiser un aspect de la nature, en l'occurrence en édifiant un mode de repérage : l'évidence d'une interdépendance de tout ce qui existe finira par lui apparaître à l'esprit. Un peu comme si nous pouvions nous situer à un niveau dense pour aller vers un niveau subtile des énergies qui s’exercent dans notre existence en gardant à l'esprit que tout est lié.

Mais, en ne perdant pas de vue "d'uni-pointer" sa perception des choses, nous finissons par être interpellés sur le fait qu'un principe unique est au centre de tout cela. On s’aperçoit alors de ce que l'on peut nommer comme étant "la reliance" des choses entre elles, ce qui fait que dans notre univers que tout est en relation et toute chose est reliée à un Grand Tout. Ce qui nous pousse à ne considérer comme comme réel état de conscience que le Soi.

Il y a là, il est vrai, d'autres aspects de ce thème qui porte à méditation, mais j'aimerai que l'on puisse avoir un meilleur éclairage sur ce que j'ai évoqué précédemment.

Bien à toi

Shinium
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La médecine par les plantes et énergies subtiles   

Revenir en haut Aller en bas
 
La médecine par les plantes et énergies subtiles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Médecine Dans La Rome Antique (en construction)
» LES PLANTES ET LEUR BIENFAITS
» LES DRUIDES ET LA MÉDECINE
» Livre de Médecine de Noah et la médecine dans le monde
» Les plantes et ces vertues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil... :: Accueil & Généralités :: Le coin bavardage-
Sauter vers: