SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil...

Forum spirituel, dédié à l'Eveil de la Conscience et à la Quête du SOI - (Advaïta Vedãnta)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Préambule à l'étude de l'Evangile selon Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samâdhi
Administrateur
avatar


MessageSujet: Préambule à l'étude de l'Evangile selon Thomas   7/3/2012, 11:27 am


Evangile Selon Thomas


Présentation

L’Évangile selon Thomas est un écrit apocryphe chrétien rédigé en copte qui figure dans la deuxième partie du codex II de Nag Hammadi.
Il a été découvert en décembre 1945 à Nag Hammadi, en Haute-Égypte, associé dans le même codex à d’autres textes rédigés en copte (Livre secret de Jean, Évangile de Philippe, Traité sur l’origine du monde, L’exégèse sur l’âme, L’Hypostase des archontes, Livre de Thomas l’athlète).

Le manuscrit date du IVe siècle, mais des fragments, en grec, étaient déjà connus par les papyrus d'Oxyrhynque datés du IIe siècle. Il pourrait être d'origine syriaque.
Le texte n’a pas de structure narrative. C’est un recueil de logia (transcription du pluriel du mot grec λογιον qui signifie "réponse d’oracle"), c’est-à-dire de paroles rapportées de Jésus, au nombre de cent quatorze, le plus souvent précédés de la mention « Jésus a dit ». Les trois quarts ont leur parallèle dans les textes canoniques, à la différence qu’aucun d’eux ne met Jésus en situation par des références de temps ou de lieu. Il n’est pas fait mention de son ministère, de sa passion, de sa mort ni de sa résurrection.

L’Evangile selon Emile Gillabert - Pierre Bourgeois et Yves Haas (Editions Dervy – Asso Métanoïa)

Déjà traduit de nombreuses fois depuis 1959, nous avons souhaité vous présenter la traduction qui est de notre point de vue la plus inspirée. Elle provient de « Évangile Selon Thomas » aux Éditions Dervy, signé Métanoïa : association composée d’un coptologue, Yves Haas, d’un helléniste, Pierre Bourgeois, d’un métaphysicien, Émile Gillabert.

La traduction littéraire a été faite à partir du mot à mot par Emile Gillabert et Pierre Bourgeois. Ce dernier s’est chargé de la présentation et la traduction commentée des papyrus grecs d’Oxyrhynque, ainsi que la concordance. Les commentaires sont d’Emile Gillabert, lequel a largement bénéficié de l’aide de Paule Salvan et des recherches qui ont été poursuivies depuis plus de quatre ans au sein de l’Association Métanoïa. Il a pu tenir compte également des études récentes qui ont été publiées sur l’Evangile selon Thomas et sur les manuscrits exhumés en même temps que celui-ci à Nag Hammadi.

En effet, depuis la découverte vers 1945 à Nag Hammadi, en Haute Egypte, de treize volumes refermant quelques cinquante-cinq traités coptes, gnostiques pour la plupart, de multiples travaux ont été consacrés à ces manuscrits, dont bon nombre ont été publiés ou sont en voie de l’être. Le deuxième des treize volumes renfermant le précieux Evangile selon Thomas fut connu dès 1959. M. Jean Doresse, le premier, fit paraître le texte dans une version française accompagnée d’un commentaire historique et critique sur la découverte de Nag Hammadi. Ce commentaire tendait à remplacer les « prétendues » paroles de Jésus dans un contexte gnostique, et les rapprochements avec les évangiles canoniques visaient à établir la prééminence et l’antériorité de ceux-ci. La même année, M. Henri-Charles Puech, directeur à l’école des Hautes Etudes, et une équipe de coptologues réunis autour de lui présentaient au grand public une traduction consciencieuse de l’Evangile selon Thomas à la fois en français, en anglais, en allemand et en hollandais, avec, en regard, le texte copte. Depuis cette date, d’autres éditions de cet Evangile ont vu le jour en diverses langues, accompagnées de commentaires qui tentent de situer la collection des logia par rapport aux synoptiques ; des travaux de savants ont été publiés dans des revues spécialisées : Bref, l’intérêt que rencontre ce nouvel Evangile est tel qu’il faudrait plusieurs ouvrages pour relater les écrits qu’il a suscités et les débats auxquels il a donné lieu.

Comme la moitié au moins des 114 logia de l’Evangile selon Thomas ne se retrouve pas dans les évangiles canoniques et que ceux qui y figurent ne sont jamais tout à fait semblables, la première question que se pose le public est celle de la datation de ces 114 logia par rapport à celle des synoptiques : antérieure, contemporaine, postérieur ? Rien n’est plus inconfortable, ni plus difficile que de remettre en question ce qui est officiellement admis. On sait, par exemple, ce qu’il advint à un Copernic ou à un Galilée pour avoir préconisé et défendu des théories qui s’inscrivaient en faux contre les dogmes établis. Aujourd’hui les thèses de certains savants ont valeur de dogmes, et s’élever contre elles, ce n’est certes plus s’attirer les foudres du pouvoir établi, mais être à coup sûr condamné par un silence hautain.

Quoiqu'il en soit, le chercheur de vérité, saura trier le bon grain de l'ivraie et ne se laissera pas impressionner par la grandiloquence des dogmes et de ces usurpateurs du Royaume du Père.

L’Evangile de Thomas, suscite une lecture particulière et réclame une certaine ouverture à la métaphysique, si l’on souhaite en savourer toute la compréhension. Sans cette prédisposition, il serait difficile, sinon impossible, d’appréhender les logia avec la profondeur d’Esprit qui lui reliée.

Le forum Samâdhi, vous invites dès maintenant à consulter l’étude des différents logia, ainsi que les commentaires qui leurs sont individuellement rattachés. Les commentaires exposés sont bien évidemment influencés par les travaux de Emile Gillabert, Pierre Bourgeois et Yves Haas, puisque essentiellement tirés du livre « L’Evangile selon Thomas » aux éditions Dervy. Néanmoins, quelques notes personnelles seront introduites, non pas pour modifier l’Esprit de l’œuvre, mais pour améliorer la lisibilité du lecteur dans la plus grande simplicité.

(Source : Wikipédia + Evangile selon Thomas – Edtions Dervy – Asso Métanoïa – Emile Gillabert.)

study

_________________
"Pourquoi nous obstiner à devenir ce que nous ne sommes pas, alors que nous sommes déjà, ce que nous n'avons jamais cessé d'Être... La Grâce." (Ãnanda)
Revenir en haut Aller en bas
 
Préambule à l'étude de l'Evangile selon Thomas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evangile selon saint Marc
» Droit à l'image, droit subjectfi
» Quand est née l'étude géographique? Qui est le premier géographe?
» Les projets militaires d'étude des ovnis de 1957 à 1969
» Quel test pour une étude biomédicale ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil... :: Les Salons du SAMÂDHI :: Evangile selon Thomas-
Sauter vers: