SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil...

Forum spirituel, dédié à l'Eveil de la Conscience et à la Quête du SOI - (Advaïta Vedãnta)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Quête du Soi et les voies indirectes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: La Quête du Soi et les voies indirectes   22/10/2011, 7:19 am

Bonjour à tous,

Pour faire suite à un autre topic, ouvert dans une autre section, où le sujet initial était la "Tournée 2011 "Amma" en France" et en raison de la réorientation du sujet, j'ai décidé d'initier un nouveau topic, s'intitulant "La Quête du Soi et les voies indirectes", tout en déplaçant vos différentes interventions lui étant corrélés.

Bonnes discussions

Bien à vous
Ãnanda


Bonjour à vous,

J'ai eu l'occasion récemment de visionner le film "Darshan" (L'Etreinte) de Jan Kounen et je dois sincèrement vous avouer ne pas être un bon "Client" pour ce genre d'approche spirituelle, d'ailleurs je ne m'entendrais pas sur la critique, tellement elle pourrait vous apparaître comme sévère.

Je ne remets pas en cause les qualités spirituelles intrinsèques d’Amma, liées à son dévouement et à son engagement au sein de sa dévotion. Mais certaines choses ne passent pas, tant au niveau du fond, qu'au niveau de la forme. Il est évident que nous sommes très éloignés de la Voie Directe et je me demande si au final, on ne s'éloigne pas aussi de la voie indirecte, qu'est la Bhakti.

On a bien compris l'engagement et les prises de positions de Amma au sein des grandes causes planétaires, que sont : la misère, la famine, les injustices sociales, les souffrances, les guerres, etc. Alors, elle prône l'Amour et la Paix dans ce monde, ce qui est certainement tout à son honneur, mais elle n'est point la seule à faire ou avoir fait cela... Et la misère est toujours là, les souffrances n'ont pas disparues et elles ne disparaîtront pas, tant que l’on n'ira pas à l'essentiel... A savoir le Soi.

Il n'y a pas de monde à sauver, puisque le monde n'est qu’une illusion et il serait prétentieux de vouloir faire cela. La misère n'est pas extérieure, mais à l'intérieur de nous-mêmes... Nous sommes cette misère et cette pauvreté, car l'homme s'étant privé du Vivant, il agit comme un cadavre. Nous sommes nous et en nous cette misérabilité.

Amma, au même titre que Jiddhu Krishnamurti, Gandhi, Martin Luther King, Mère Thèresa, Nelson Mandela, l'Abbé Pierre et j'en passe, sont des personnalités qui ont contribué à la Paix, à la Justice et à l'Amour dans ce monde, aidant ainsi les hommes à mieux vivre leur incarnation, mais il ne faut pas se tromper, bien que cela puisse être plus apprécié et appréciable par l'homme, nous sommes toujours dans le dualisme et tous les conflits naissent de cela, car tant qu'il y aura un "Bien" qui s'opposera à un "Mal" il y aura conflit. Je peux comprendre que nous préférons la caresse à la gifle, mais celui qui accepte les caresses, se devra d'accepter les gifles, car les forces du dualisme sont ainsi.

Que l'on soit bien d'accord, je ne critique pas les actions humanitaires d’Amma, pas plus que je ne critique sa voie spirituelle... Néanmoins, je ne peux pas dire que la "Cristallisation" des énergies autour du Darshan soit une démarche nécessaire et favorable à long terme, d'autant plus que l'aspect du "Merveilleux", peut induire en erreur le pèlerin sur sa Quête véritable. Quoiqu'il en soit, ce genre d'approche spirituelle ne peut être que provisoire, comme une simple étape parfois utile, si l'on souhaite aller plus en avant dans sa recherche individuelle.

En espérant n'avoir offusqué personne

Bien à vous
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)


Dernière édition par Ãnanda le 24/1/2012, 3:05 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shivoham
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   23/10/2011, 9:08 pm

Bonjour à tous,

Tes propos, Ãnanda, sont en tout point en accord avec l'idée que je me fais de la Voie directe.
A mon sens, tu as parfaitement bien résumé et avec justesse, que le jeu de la Maya s'offre à ceux qui partagent la confusion.
Le dualisme naît de l'ignorance du Soi et il en découle une multiplicité par nature illusoire.
Seul la connaissance de notre vraie Nature permet de révéler la Réalité.

Merci pour ta lucidité.

_________________
"Contente toi de demeurer en Paix où que tu sois !"

Shivoham
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   24/10/2011, 8:23 am

Devons nous donc arrêter d'aimer et de laisser les autres souffrir sans essayer d'aider ? Même si le monde est une illusion, la souffrance physique et mentale sont réelles pour ceux qui souffrent.
ëtre UN n'est-ce pas auss les autres? ne font-ils pas partis du SOI ? Comment savoir si on doit aider ou les laisser souffrir?
Revenir en haut Aller en bas
Shivoham
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   24/10/2011, 10:21 am

Bonjour Cassandra.

Il n'y a de souffrance que pour celui qui persiste à croire en l'existence de l'individualité.
Tant que cette illusion persistera, le jeu de la dualité sera présent.
La souffrance est ainsi éphémère, à l'instar du plaisir, et ce qui n'est pas permanent doit alors disparaître un jour.
Rien de ce qui apparaît n'est éternel, puisque la fugacité implique nécessairement une disparition.

Aider les autres ne fera jamais cesser la souffrance dans le monde.
C'est une nouvelle fois une erreur que de penser que l'autre existe en dehors du Soi.
Il y va de la responsabilité de chacun, de découvrir la source de nos souffrances.
Et tout au mieux l'on peut guider le regard de ceux qui ne savent pas comment s'y prendre, vers l'intérieur.

Personne ne fera le travail à notre place, car la Quête du Soi est intime et personnel.
Et beaucoup trop de gens s'illusionnent à penser qu'aider son prochain aidera à faire cesser la souffrance.
La peur de perdre son identité en est souvent la raison, car cela est alors synonyme de mort.
Mais la mort de qui ? Quelle identité ?

Ne perdons pas à l'esprit que nous ne sommes pas ce que nous croyons être.
Que c'est de notre identification au corps que naît la souffrance.
Alors que le Soi est au-delà du mental, et n'a jamais cessé d'Etre.
De ce fait, quelle relation à l'autre peut-il encore exister ?

Sachons abandonner cette identification au corps qui nous laisse croire que nous existons en tant qu'individu.

_________________
"Contente toi de demeurer en Paix où que tu sois !"

Shivoham
Revenir en haut Aller en bas
bianca
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   25/10/2011, 6:26 am

Bonjour Cassandra,
Bonjour à tous,

Aimer les autres et avoir compassion pour eux et leur souffrance est déjà les aidés...
Et d'ailleurs une autre forme d'aide n'existe pas aux maux de la dualité, les aider par d'autres moyens c'est quelque part alimenter la dualité et leur prouver l’existence et la véracité de cette dernière au lieu de leur faire comprendre que si ils souffrent c'est qu'ils sont eux même souffrance...

Bien à vous tous,
Bianca.
Revenir en haut Aller en bas
domisol
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   25/10/2011, 7:37 am

Bonjour à tous,
Les besoins sont en effet ceux de l'ego et produisent plaisirs et souffrances. Néanmoins, dans ce monde d'illusion, nous jouons tous "un rôle" en lien avec l'ego et le mental. Seuls les maîtres ne sont plus dans ce cas. Donc Ama joue son rôle et son expression de l'amour-compassion montre à tous ceux qui sont toujours plongés dans l'illusion un reflet de la source d'Amour. Et même si ce n'est qu'un reflet, peut-être que cela peut aider, non pas seulement à soulager la souffrance mais à une ouverture vers un questionnement intérieur.

Et comme nous sommes tous à la fois le Soi et expressions du Soi en ce monde, nous avons chacun notre utilité par le fait que nous apparaissons comme une individualité. L'illusion est, en effet, comme le souligne Shivoham, de croire que la disparition ou l'atténuation de nos souffrances dépend de quelqu'un ou de l'extérieur. Si cette illusion permet à beaucoup de vivre ou plutôt de survivre, le parfum du Soi, comme le vent, souffle où il veut ...
Domisol
Revenir en haut Aller en bas
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: La Quête du Soi et les voies indirectes   25/10/2011, 12:17 pm

Bonjour tout le monde,

Merci pour vos partages,

Je crois qu'il ne faut pas se méprendre sur la confusion que peut susciter l'Amour et l'amour. Il serait sage de ne pas confondre les discours purement nostalgiques de certains "Hippies" en mal d'intégration, ou de certains groupes "New-Âge" ou Théosophistes, qui nous tiennes des discours à l'édulcorant, où l'amour est concocté avec de la "Love'attitude" ou de la "Brother'attitude" à toutes les sauces et ce, sur un fond d'angélisme Béa. Le malheur de ces groupes, c'est qu'ils ne voient pas les dégâts qu'ils se causent à eux-mêmes, mais aussi aux autres. Voir l'Amour avec un grand "A" en dehors du Soi est un réflexe purement Mental, pour ne pas dire "Humain", c'est une réaction très symptomatique du "Faux-Soi", que de s'approprier un rôle qui ne lui appartient pas, tel le coucou de nos campagnes, il est un usurpateur ! Le problème, c'est que derrière le miroir aux alouettes, se cache un réel acte de détournement de la "Vérité"... Comment pourrait-il en être autrement ? Que dire de ceux qui parlent au nom d'un ou de plusieurs dieux, de ceux qui nous disent parler aux anges, ainsi qu'à d'autres divinités ? Que dire de cela ? Si ce n'est, que se sont des aveugles qui guident d'autres aveugles.

On voit bien plus facilement la paille qui est dans l'œil de son voisin, que la branche qui est dans le sien... Arrêtons de voir les gentils et les méchants comme des entités séparées, car le Mental se nourrit aussi bien du salé que du sucré.

La Bhakti, ce n'est pas tant la dévotion que l'on porte aux hommes, mais la dévotion que l'on porte à la source Divine de UN... Une démarche indirecte et individuelle, qui permet néanmoins l'Eveil et quand celui-ci se révèle dans le Cœur des purs, ce monde dans lequel nous vivons n'existe plus, car l'illusion ne peut se fondre avec la "Vérité". Alors de grâce, ne mélangeons pas notre humanisme ou notre "Humanitude" égocentrique planétaire, avec la subtilité de notre Êtreté dans le Soi, qui ne représente en rien la "Terrestrialité".

Tout est UN, tout est Amour... Alors pourquoi vouloir séparer l'amour de la haine ? Cela n'a pas de sens. Si tous les hommes étaient révélé au sein de l'Eveil", où serait la misère, la pauvreté ou l'injustice ? Est-ce que pendant le sommeil profond, l'homme voit cette misère ? Qui nous dit que cette misère existe ? Seul le Mental à l'état de veille, peut en être l'observateur.

Concernant Amma (Comme d'autres), elle a une double casquette... Où d'un côté, elle nous parle spiritualité avec de la Bhakti, qui se veut elle-même prolonger par une manifestation physique, qu'est le Darshan et de l'autre, il y a sa fondation humanitaire, où elle se doit de récupérer des fonds, ne serait-ce que pour alimenter les différents besoins que nécessitent les multiples causes qu'elle défend ou qu'elle combat. Comme je l'ai dis précédemment, ses actions sont louables d'un point de vu humain, puisqu'elle fait de l'humanitaire... Mais ne mélangeons la voix du "cœur" qui se veut mentale, avec la Voie Directe du "Cœur".

Il y a quelques décennies de cela, "Coluche" avait eut lui aussi, comme un appel du cœur et il a créé les "Restos du cœur"... Un bel élan de solidarité à l'état humain, n'est-ce pas ? Quand est-il aujourd'hui ? Est-ce que la misère des nécessiteux de la faim a pour autant disparue de nos rues ? Non, bien sûr ! C'est même pire, car les pouvoir publique se sont complètement défaussés de cette obligation qui est l'origine la leur. Alors cette association caritative est rentrée dans les "uses et coutumes" et le plus grand nombre a accepté cet état de fait... Nombreux sont ceux, qui devant leur TV participent à ces concerts de la "Charités", étant bien tranquillement installé dans la chaleur de leur foyer et de leurs canapés douillets et là, loin de toute forme de culpabilité, ils nous disent fièrement, qu’ils sont contre la misère humaine la qualifiant d’injuste et ce, tout en applaudissant des deux mains, la parade lyrique de ces stars du show business. Alors une fois que le merveilleux est passé, que reste t’il de la misère et de la faim, a t’elle disparue ? Non et c'est même pire, car à la plus grande grâce de ce type d’association, cette misère a été publiquement acceptée, à contrario d’avoir été réfuté par le plus grand nombre. Même les gouvernements n’ont plus à agir ou à réagir face à la faim, car ils ont maintenant les "Restos du Cœur" qui se porte les garants face à cette basse besogne, n’impliquant même plus directement les politiques, quand à leurs devoirs constitutionnels, qu’ils se doivent de réserver à leurs administrés.

Alors je le dis, méfions-nous de nos soi-disant élans du cœur... Car il se pourrait que ces prétextes habillés de miel, ne soient que des reflets fallacieux, motivés par notre condition égotique issue de notre fragilité mentalo-émotionnel. Ne mélangeons pas les actions du "Divin" avec les actions sociales et humanitaires, qui ne visent qu'à protéger et à aider nos corps, à mieux vivres leurs incarnations dans la dignité.

Alors bien sûr que nous pouvons aider notre prochain dans la souffrance, bien sûr que nous pouvons tendre la main à celui qui la réclame et il se peut même que le Père nous demande spontanément et individuellement de faire cela... Mais méfions-nous de ces "Gourous" non Eveillés, qu'ils soient d'ordres spirituels ou institutionnels, car des esprits morts ne peuvent guider que des morts et seul les Vivants savent entendre la "Voix" de l'Esprit Vivant et le Soi est votre seul guide.

La Voie Directe se veut directe... du Soi au Soi, dans le Soi et par le Soi.

Bien à vous
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)


Dernière édition par Ãnanda le 24/1/2012, 3:06 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   27/10/2011, 11:26 am

Bonjour à tous,

Dans la continuité de ce qui est dit, ci-dessus, je vous communique une citation de Amma :

Citation :
"Les gens seront déçus s'ils se mettent à méditer en pensant que leur troisième oeil va se développer une fois qu'ils auront fermé les deux autres. Cela ne se passera pas comme ça. Nous ne pouvons pas fermer nos yeux sur le monde au nom de la spiritualité et espérer évoluer. La véritable réalisation spirituelle, c'est de contempler l'unité tout en regardant le monde". Mata Amritanandamayi ( Amma )

A la lecture de ce passage, je ne peux m'empêcher de répéter, que non seulement Amma ne reflète pas la Voie Directe, mais qu'en plus, elle agit en "Gourou" auprès des foules, alors que son Maître intérieur n'est pas réalisé. C'est tout le problème avec ce type de parcours, où à force de se sentir dévouer à un "Ashram" extérieur, on finit par s'identifier à lui, sans être réalisé et c'est comme cela, que des aveugles guident des aveugles.

Une fois encore, ne mélangeons pas les actions humanitaires ou caritatives, avec les voies spirituelles dites "Traditionnelles", car même si la Bhakti se réclame d'être une voie de dévotion, elle reste néanmoins intimement dévouée à son "Ashram" (Soi) et il est difficile, selon mon approche, d'être à la fois élève et Maître ou "Envieux" et "Réalisé". Cela fût le cas aussi, pour Jiddhu Krishnamurti, que j'affectionne particulièrement, où il ne fût qu'un "Adepte" et non un Réalisé. D'ailleurs, il ne s'est jamais présenté comme un enseignant ou comme un "Gourou", mais plutôt comme un homme, face à d'autres hommes, tout en précisant toutefois, qu'il n'avait aucun conseil à donner à quiconque et qu'il ne fallait pas suivre ses paroles, mais plutôt la voix du Cœur intérieur. C'était un homme discret, qui ne faisait pas dans le merveilleux ou le spectaculaire.

Je comprends bien, que les foules aiment les discours à l'édulcorant, ça rassurent ceux qui sont en mal de "Joie", car ça parle d'amour et encore d'amour, de frère et de sœur, avec du je t’aime par ci et du je t’aime par là, un monde d’innocents formidables dans un univers de méchants, etc. Malheureusement, ces paroles trouvent leur propre source dans l'illusion et agit comme un placébo. La question est, que cherchons-nous ? L'Eveil, la libération face à notre ignorance ou le fait d'être rassuré comme des enfants ? C'est cela qu'il nous faut déterminer.

Je vais vous faire une confidence... Cela fait des années déjà, que je chemine dans la spiritualité et des voies, j'en ai connu... Quelles soient d'ordres occultes, ésotériques, théosophiques, mystiques, gnostiques, directes ou indirectes, etc. Je peux vous assurer d'une chose, c'est que le chercheur sincère de bonne volonté arrivera à une seule conclusion, à une seule évidence et à une seule réalité... C'est qu'il n'y a rien d'autre que le SOI et que celui qui découvre en lui son "Ashram" intérieur, découvre la grâce (Métanoïa) et une fois celle-ci trouvée, pourquoi voudriez-vous voir le monde comme réel et existant ? Car ce monde incarne la "Chute", rien d'autre. Alors je vais peut-être choquer certains dans mes propos, mais ce grand étalage d'amour par ci, par là, dans la magnificence du merveilleux, me désespère bien plus que ce qu’il pourrait me réjouir... Cela relève de l'inutile, de la prétention, de l'orgueil et j'en passe ! Il n'y a rien à sauver, si ce n'est l'homme de lui-même au sein de son ignorance. Il faut comprendre que si nous pouvons venir en aide, auprès des plus défavorisés, des plus miséreux et des plus nécessiteux, cette aide doit être purement humanitaire, des hommes au service des hommes et au nom des hommes et non, au service et au nom d'un "dieu" ou d'une quelconque icône Divine, qui viendrait illusionner les plus crédules. L'homme n'est qu'un animal "Adombré" bien insouciant et non conscient de la présence de l’Esprit Vivant… Être le SOI, il n’y a pas d’autres finalités… Mais de grâce, arrêtons de brandir le mot "Amour" à toutes les sauces, comme si l’homme en était gage et le garant universel de cela… Soyons le Soi en soi et nous serons pur "Amour". Le reste n’est que spectacle.

Paix sur vous
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)


Dernière édition par Ãnanda le 26/3/2012, 10:22 am, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shivoham
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   13/1/2012, 11:25 am

Bonjour,

Les voies dites "indirectes" ne sont simplement que des "méthodes" plus ou moins élaborées pour atteindre le Soi, mais ne doivent en rien être considérées comme une finalité. Elles sont adaptées à ceux qui n'ont pas encore suffisamment de maturité pour entreprendre une investigation intérieure sans l'aide de gourou extérieur. Non pas que le gourou extérieur (ou instructeur spirituel) soit inutile, bien au contraire car il n'est qu'un jalon vers le Véritable gourou intérieur qu'est le Soi, mais pour ceux qui suivent une voie "indirecte" l'attachement est encore bien présent...

La Voie directe ne s'encombre pas de "méthodes", car l'effort n'est pas nécessaire pour atteindre la Liberté.
Il n'y a d'ailleurs rien à atteindre, puisque nous sommes déjà cette Liberté !
Aussi pourquoi continuer à penser que nous sommes enchaînés ?
Ce n'est qu'une vue de l'esprit et celle-ci nous empêche de Réaliser qui nous sommes vraiment...

Se disperser dans tout les sens, n'apporte que la confusion et le doute.
Et de cette manière, nous rattache au monde duel et manifesté.
En perdant notre agitation, nous retrouvons la Paix.
Car nous sommes Cela et rien d'autre !

_________________
"Contente toi de demeurer en Paix où que tu sois !"

Shivoham
Revenir en haut Aller en bas
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   13/1/2012, 7:08 pm

Bonjour Shivoham,

Merci d'avoir partagé ta réflexion sur le sujet, où une fois encore, tu repositionnes avec justesse les fondements de la voie directe.

En complément de ce que tu as dis, je rajouterais ceci :

L’homme qui est en quête de Foi spirituelle et notamment les occidentaux, aime bien adopter l'idolâtrerie de la "spirituelle-attitude", car cela lui donne l’impression d’être un gentil, occupant ainsi le bon côté de la barrière, pour ne pas dire le bon "Camp"… Cela est bien rassurant, de savoir que l'on occupe le bon camp n’est-ce pas ? Alors il se sent pousser des ailes et se soulève contre les guerres, la famine, la misère, les injustices, les malheurs de la planète, etc. et le voilà maintenant rassuré, car il est le "Bien" qui a fait le "Bien", pour le "Bien" et cette évidence, l'a forcement rendu meilleur... C'est quoi être "Meilleur" et aux yeux de qui ? Est-ce le fait de se sentir ou d'agir comme un bon chrétien, un bon musulman, un bon bouddhiste ou simplement comme un humain, peut nous rendre meilleur ? C'est quoi être meilleur et face à qui ? Face à ceux qui ne sont pas aussi bien que ceux qui se vantent de l'être ? C'est quoi le bien et qui peut savoir, s'il est le bien ? Pour répondre à ces questions, il faut d'abord déterminer à quoi s'oppose le "Bien", si l'on veut que ce dernier puisse avoir une légitimité. Si certains se disent faire le "Bien", c'est pour être en opposition et contradiction avec son contraire, à savoir le "Mal" selon l'idée même que l'on s'en fait. Cette dichotomie n'a pas sa place au sein la voie directe non duelle, tout comme les débats autour de ces prétendus sauveurs du monde, qu'ils aient des ailes ou pas, comme le prône certaines voies indirectes. Il n'y a rien à sauver, si ce n'est nous-mêmes de nos illusions.

L’égo aime bien savoir qu’il existe et il aime aussi le faire savoir, d’une manière ou une autre, qu’il soit patron ou salarié, qu’il soit un dictateur ou un martyr, qu’il tue ou qu’il soigne en sauvant des vies, pauvre ou riche, grand ou petit… L’égo revendique toujours la position qu’occupe sa propre existence ! Quand il est beau, fort, riche et intelligent, il se vante… Et quand il est laid, faible, pauvre et idiot, il se plaint… Au final, nous pouvons constater la funeste tendance de l'égo, à savoir celle de ne jamais s’oublier lui-même et s’il y avait une chose à retenir, c’est que l’égo n’adopte jamais la bonne posture, à savoir celle d’être "Passant" et cela est à méditer.

Être Passant… Cela est gage d’une bonne Posture dans le Soi.

Merci pour ton partage,

Bien à toi
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)


Dernière édition par Ãnanda le 26/3/2012, 10:30 am, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
domisol
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   14/1/2012, 6:09 am

Bonjour Ãnanda et Shivoham
A la lecture de vos partages, il m'est revenu en mémoire une réflexion sur nos actions: qu'elles soient étiquetées "bonnes ou mauvaises", elles sont la plupart du temps, issues de l'ego et il me semble, alimentent alors la dualité. L'ego a tellement peur de disparaitre qu'il pousse sans cesse à l'implication dans le faire et en conséquence à s'identifier à l'action.

Il y a alors le jugement du mental qui fait croire que l'action produit l'être: il est donc bon ou mauvais en fonction des choix qu'il croit avoir "librement" décidé. Mais qui a décidé ? Le monde, tel qu'il est perçu, nous pousse sans cesse au faire parce qu'il produit l'image que "les autres" voient et jugent. Ainsi sont séparés les gentils et les méchants, le bon grain et l'ivraie ! Nous nous positionnons en fonction de ces conditionnements jusqu'à ce qu'une prise de conscience permette de discerner le jeu derrière les façades. Ce leurre est sans doute l'un des pires pièges de l'ego parce qu'il est relié à des émotions, la plupart du temps, "sincères", et réactives à une perception d'injustice.

Au faire et à la dispersion dont tu parles, Shivoham, il n'y a que l'Etre qui peut recentrer en s'abreuvant à l'unique Source réelle. C'est une vigilance constante et une attention au moment présent. Mais une fois que la lumière a commencé à pénétrer, elle revient sans cesse avec "les piqures de rappel" : qui suis-je ? et qui est ce je qui pense et agit ?

Alors, merci à tous deux, et continuons à être passants.
Domisol
Revenir en haut Aller en bas
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   14/1/2012, 9:54 am

Bonjour Domisol,

Merci pour ton partage, en espérant que tu vas au mieux.

Il y a quelques jours, je discutais avec ma femme, sur le lâcher prise, l'égo, etc. Et j'ai pris un exemple tout simple pour imager notre échange.

"Si je place un homme et une vache côte à côte dans un près, et que je me mette à les injurier, à les juger et à me moquer d'eux, que se passera t'il ? Cela est facile à deviner ! La vache continuera à manger paisiblement l'herbe, pendant que l'homme s'insurgera de mes propos, en me manifestant sa colère et son énervement."

- Ma femme me répond que c'est normal, car la vache ne comprend pas ce qu'on lui dit, à contrario de l'homme.

- Oui, c'est exact et c'est cette même faculté de compréhension et d'analyse "Mentale", qui empêche l'homme d'être "Passant". L'égo ramène en lui, tous ce qu'il observe et perçoit au sein du monde phénoménal. Quelle aurait été la réaction de l'homme, si on l'avait insulté dans une langue qui lui aurait été inconnue ? Le Mental ne pouvant pas s'approprier ou s'attribuer le contenu de ce qu'il n'est pas en mesure de définir au sein de son propre entendement, il est fort probable, que sa réaction aurait été plus adéquation avec celle de la vache.

Cela démontre, que l'homme est tributaire de son Mental et de la personnalité qui lui est assujettie, à savoir l'égo.

Ramana Maharshi raconte, dans son livre "L'Enseignement", une petite histoire emplie de sagesse.

"C'est l'histoire d'un homme qui naviguait paisiblement sur la rivière avec sa petite barque, c'était un matin où il y avait un brouillard très épais... Tout à coup, il sentit un gros choc à l'avant de son bateau et il vit le devant d'une embarcation, de là, il se mit à insulter de tous les noms d'oiseaux le mauvais conducteur... Jusqu'à qu'il puisse constater, que cette embarcation était vide de tout occupant... Alors il fût très embarrassé de comprendre, qu'il s'en prenait à une embarcation vide, qui ne pouvait ni comprendre, ni lui répondre... Alors l'homme continua son chemin dans le silence !"

Voilà l'une des propriétés de l'égo, il aime bien être au devant de la scéne, manifestant ainsi, l'illusion d'exister.

Bien à toi
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)


Dernière édition par Ãnanda le 26/3/2012, 10:33 am, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
domisol
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   16/1/2012, 3:08 pm

Merci, Ãnanda, ces courtes "histoires" sont pleines d'humour, surtout la dernière, et derrière leur façade se profilent moultes de nos actions quotidiennes.

Il y a quelques jours, je discutais avec mon compagnon sur l'emprise du mental et il me raconta comment, ayant changé sa programmation musicale, il s'aperçut qu'à la fin d'un morceau, "il" ou plutôt son mental était dans l'attente de la musique suivante qu'il avait déjà anticipé.
Il fonctionne donc en fait comme un logiciel, et ne sait pas modifier ses connexions, qui correspondent à nos habitudes et bloque notre réception à la source de Vie.

L'autre soir, je m'interrogeais sur la voie directe et j'ai repris la citation de Daimorgon :

"La Voie directe ne s'encombre pas de "méthodes", car l'effort n'est pas nécessaire pour atteindre la Liberté.
Il n'y a d'ailleurs rien à atteindre, puisque nous sommes déjà cette Liberté !
Aussi pourquoi continuer à penser que nous sommes enchaînés ?
Ce n'est qu'une vue de l'esprit et celle-ci nous empêche de Réaliser qui nous sommes vraiment..."

Donc, puisqu'il n'y a ni méthodes ni effort, la conscience du Soi permanente, autrement dit, l'Eveil, peut-il être comparé à un saut quantique qui se produit "mystérieusement", au-delà de notre possible compréhension humaine ? Et est-ce que la simple certitude ou intuition de l'Unicité suffit à être dans la posture de la voie directe ?

Enfin, pour terminer, je me demande encore "qui" pose les questions et comment utiliser le mental dans la voie directe.

Oui, cela fait beaucoup d'interrogations et merci d'avance si vous pouvez m'aiguiller.
Bien à vous
domisol
Revenir en haut Aller en bas
Shivoham
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   16/1/2012, 4:51 pm

Bonjour Domisol,

Citation :
Donc, puisqu'il n'y a ni méthodes ni effort, la conscience du Soi permanente, autrement dit, l'Eveil, peut-il être comparé à un saut quantique qui se produit "mystérieusement", au-delà de notre possible compréhension humaine ?

Prennons l'image d'un homme.
Tant qu'il prendra pour réalité l'illusion de ce monde, celui-ci continuera à exister pour lui.
Si cet homme use de discernement, il comprendra par élimination qu'il n'est ni le monde, ni le mental, ni le corps, etc...
Car toutes ces choses sont éphémères, transitoires et donc illusoires.

Ainsi, en acceptant le fait qu'il ne soit pas ce qu'il pensait être,
Il s'oriente naturellement vers ce qui est impérissable, la Réalité de ce qu'Il est vraiment.
De cette manière, il prend conscience que ce "Réel" est Lui-même.
Et s'identifiant à Cela, il devient Réalisé.

Citation :
Et est-ce que la simple certitude ou intuition de l'Unicité suffit à être dans la posture de la voie directe ?

Je serai tenté de dire que la posture adéquate implique un regard tourné vers la source du "je suis", et donc un regard intérieur.
Puisque la Réalité est déjà présente en nous et que nous sommes Cela.
Une fois que le mental cesse de s'agiter, le Repos s'annonce et la Paix s'installe.
Nous sommes cette Paix.

Autrement dit, nous ne pouvons en avoir la certitude qu'après en avoir eu l'expérience.
Toutefois, cette même expérience doit s'effacer afin de retrouver l'Etreté du Soi.
Mais en faire l'expérience n'est pas nécessairement en avoir une compréhension, si complète soit-elle.
Car l'effort de compréhension est lui-même un frein à notre Réalisation.

Il n'y a que les "esclaves" qui parlent de Liberté !

Citation :
Enfin, pour terminer, je me demande encore "qui" pose les questions et comment utiliser le mental dans la voie directe.

Si tu veux mon avis, laisse le mental agir comme bon lui semble.
Tu n'es pas le mental, mais la Source de celui-ci.

En Voie directe, seul le regard doit être tourné vers l'intérieur.
Trouves le Repos et la Paix viendra toute seule.

Celui qui pose les questions a toutes les réponses.
En demeurant Ici et Maintenant, les questions se résorbent à leurs Source.

Le mental illusoire n'a aucune importance en Voie directe.
Tout comme la vague n'est qu'une partie de l'Océan.

Prendre conscience que les vagues ne sont pas séparées de l'Océan,
C'est reconnaître que Tout est Soi et qu'il n'y a jamais eu rien d'autre.


_________________
"Contente toi de demeurer en Paix où que tu sois !"

Shivoham
Revenir en haut Aller en bas
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   16/1/2012, 5:50 pm

Bonjour Domisol,

Citation :
Donc, puisqu'il n'y a ni méthodes ni effort, la conscience du Soi permanente, autrement dit, l'Eveil, peut-il être comparé à un saut quantique qui se produit "mystérieusement", au-delà de notre possible compréhension humaine ?

Je ne sais pas si l'on peut qualifier l'éveil de saut "Quantique", car cela sous-entendrait un bouleversement conséquent au niveau du comportement même de nos atomes et de nos particules, modifiant ainsi, tant notre ADN, notre physique, que notre structure électromagnétique, ce qui n'est pas le cas, puisque l'éveil est déjà présent en nous. Il faut comprendre que rien ne vient se rajouter ou s'enlever, tout est déjà là.

L'Eveil serait plutôt une sorte fenêtre dissimulé, voire cachée dans les méandres complexes de notre brouillard intérieur, lui-même entretenu par le Mental et engendré par l'égo, au service du monde phénoménal et de ses illusions. Alors, il te faut dans un premier temps, faire en sorte que ce brouillard ne prenne plus d'expansion, puis dans un second temps, attendre dans le silence qu'il se dissipe peu à peu, jusqu'à disparaître complètement... C'est alors que l'Esprit devient clair, pur et lucide, la fenêtre est là et elle s'ouvre enfin sur ce que tu n'as jamais cessé d'être, c'est à dire le Soi.

Je sais que le terme "Quantique" est très en vogue et largement utilisé par certains groupes liés à des voies indirectes d'un nouvel-âge, notamment en ce qui concerne les différentes prophéties et autres spéculations autour du 12/2012, qui reposeraient sur des bouleversements quantiques, générant une élévation de la résonnance et du taux vibratoire planétaire, etc. Je ne dis pas qu'ils ont tort ou raison dans leurs propos, peut-être même qu'ils ont raison, quoiqu'il en soit cela leur appartient au sein même de leur propre cheminement, Toutefois, je me permets de préciser, que la Voie Directe se passera allégrement de ce genre de prédications.

Il faut bien comprendre qu'il y a d'un côté, ceux qui attendent éperdument l'arrivée d'une prétendue ère messianique, ayant pour vedette, un sauveur ailé bien aimable, qui viendrait les sauver des mains des méchants pas beaux (C'est tellement plus simple de voir les choses ainsi... attendre et ne rien faire, ne pas s'impliquer et ne surtout pas bouleverser l'ordre établi de l'égo, du Mental et de ses illusions) et de l'autre, il y a aussi ceux qui en silence, sont sans attentes... Car ils savent qu'il n'y a rien en bas, en haut ou sur les côtés, puisque le Tout est déjà exprimé en Soi, dans le Soi et pour le Soi... Tout est déjà là, ici et maintenant.

Citation :
comment utiliser le mental dans la voie directe.

Il faut tout d'abord rétablir l'ordre des choses... Ce n'est pas le cheval qui chevauche le cavalier, mais le contraire... Donc, le Mental n'est qu'un outil, un moyen qui à défaut d'être utilisé par le Soi (Ce qui était le cas jadis), est malheureusement utilisé au quotidien par l'égo, l'usurpateur et le serviteur du monde phénoménal dans ses plans funestes. De ce fait, replaçons l'égo là où se tient sa réelle place (Le cheval) et le mental n'aura pas d'autres possibilités, que de se soumettre au Soi (Le cavalier).

Bien à toi
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)


Dernière édition par Ãnanda le 24/1/2012, 3:10 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
domisol
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   17/1/2012, 6:35 am

Un grand merci à tous les deux, Shivoham et Ãnanda pour vos réponses détaillées qui sont parfaitement complétées par les post-it d'Eckart Tollé.

Juste une précision sur le terme de "saut quantique" qui n'est peut-être pas approprié ; il correspondait plutôt à une image géométrique, celle de la conscience qui au lieu de stagner sur une ligne horizontale, s'élançait verticalement et se dégageait de l'emprise mentale.

En résumé, le mental est donc bien un outil précieux, et tout comme n'importe quel outil, c'est uniquement son utilisation qui ne correspond pas à la place qu'il devrait occuper. Il s'est produit une sorte d'inversion des l'ordre naturel où il a pris l'ascendant, produisant ainsi l'illusion d'un être individuel dont l'objectif est de dominer l'autre. Ainsi prend corps la séparation en même temps que le désir du pouvoir.

Mais le mental est arrivé à un tel point de domination que la souffrance produite parait insupportable à beaucoup, c'est pourquoi pullulent autant de techniques et de gourous, qui répondent aux besoins des individus qui se sentent égarés. Après avoir exploré toute une série de voies indirectes, ils aboutiront probablement à se tourner vers leur propre centre, comme ce mendiant qui ouvre enfin la caisse sur laquelle il était assis.

Ce forum est infiniment précieux parce qu'il remet de l'ordre dans la "maison", et je tiens encore à vous en remercier tous deux pour le parfum qui s'en dégage grâce à votre investissement sincère.
domisol
Revenir en haut Aller en bas
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   17/1/2012, 9:58 am

Bonjour Domisol et merci pour tes interventions dynamiques sur le forum Very Happy

Citation :
Un grand merci à tous les deux, Daimorgon et Mihaël pour vos réponses détaillées qui sont parfaitement complétées par les post-it d'Eckart Tollé.

Comme je l'ai déjà précisé dans certaines de mes interventions, Eckhart Tolle n'est pas un adepte de la Voie Directe, toutefois, si ce dernier est présent sur le forum, c'est à titre transitoire, dans le sens qu'il n'est qu'une étape qui s'avère parfois nécessaire aux yeux de certains. Eckhart Tolle, comme Jiddu Krishnamurti, sont des intervenants spirituels qui ont leur intérêt. Cette étape "Indirecte" concerne surtout les débutants, voire les profanes, qui sont en début de Quête, c'est aussi une manière de titiller l'appel intérieur qui siège en eux. En résumé, les voies indirectes dites sérieuses et traditionnelles, ne sont que des tremplins provisoires qui permettent à l'Impétrant d'aller progressivement vers la voie directe, en prenant garde toutefois, de ne pas trop stagner mentalement au sein de ces voies, car l'étudiant serait condamné à tourné en rond dans l'errance qui est caractéristique de ces voies indirectes.

Citation :
celle de la conscience qui au lieu de stagner sur une ligne horizontale, s'élançait verticalement et se dégageait de l'emprise mentale.

Une fois encore, le concept même de l'horizontalité et de la verticalité des énergies et des résonnances qui en sont affiliées, n'existe qu'à travers une schématique qui est propre aux voies indirectes, comme la théosophie par exemple, qui utilise couramment ces thermes. Cette interprétation des résonnances vibratoires, auxquelles le planétaire est soumis, disparaît complètement au sein de la voie directe, puisque l'Impétrant dépasse les sphères de l'égo. Il te faut réfléchir et comprendre le Logion 07, où l'homme se doit de manger le lion, pour que le lion devienne homme, car dans le cas contraire, c'est l'homme qui est mangé par le lion et le lion deviendra homme, tout comme l'horizontalité mange l'homme. La voie d'investigation directe, ne tient pas compte de ces étapes liées au monde phénoménal. Imagines ta quête comme un long couloir qu'il te faut traverser, sans te laisser tenter par la dispersion et la distraction, suscitée par les images illusoires du Mental, qui sont malgré tout bien présentes tout au long de ton chemin... Saches, que le Soi est cette lumière sans images qui est au bout du couloir et le meilleur moyen d'atteindre celle-ci, c'est d'y aller tout droit et directement, sans se laisser piéger par la multicité des images, qui t'interpelleront tant à droite, qu'à gauche de ton parcours. Tu comprends mieux, peut-être... ce que nous attendons par "Voies indirectes" et ce qu'elles représentent comme errance dans l'illusoire.

Citation :
Mais le mental est arrivé à un tel point de domination que la souffrance produite parait insupportable à beaucoup

En fait, ce n'est pas tant le Mental qui domine, car ce dernier n'a pas de but intrinsèque, il n'est qu'un outil au profit de celui qui est position de pouvoir l'utiliser et en occurrence, l'égo ! Car il ne t'a pas échappé, que "UN" est enfermé dans la multiplicité de Deux, l'égo est l'usurpateur de UN, alors il utilise le Mental à ses fins les plus funestes. Dans la réalisation l'Être, l'égo disparaît et le Mental se soumet au Soi. D'où la question : Qui-suis-Je ?

Bien à toi
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)


Dernière édition par Ãnanda le 24/1/2012, 3:11 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
domisol
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   17/1/2012, 11:22 am

Merci encore Ãnanda car ces échanges ont permis de clarifier deux points qui étaient un peu flous dans ma perception :
- la différence entre les voies indirectes et la Voie directe
- la différence entre mental et ego

En résumé, les voies indirectes sont nécessaires pour la plupart d'entre nous et c'est le début d'un chemin qui débouche sur la Voie directe mais si on s'y attarde trop, notamment en se complaisant dans les émotions, on peut en rester prisonnier.
L'ego est le "représentant" de la dualité et son seul objectif, il me semble, est sa survie parce qu'en fait il n'existe pas. Le mental est un outil précieux s'il est au service de l'Etre et non de l'ego.

Ce court résumé reflète-t-il bien ce que Shivoham et toi voulaient exprimer ?
Bien à toi et encore merci à vous deux de prendre ce temps d'explication.
domisol
Revenir en haut Aller en bas
Shivoham
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   17/1/2012, 1:15 pm

Bonjour Domisol,

Les Voies dites "indirectes" sont autant de "méthodes" correspondants aux multiples manières d'aborder la Quête du Soi, eu égard à la grande majorité des gens qui n'ont pas la maturité suffisante pour comprendre/entreprendre la Connaissance du Soi en Voie directe.
Aussi, peuvent-elles être considérées comme des paliers nécessaires à certains, afin de se familiariser avec la Spiritualité.
Toutefois, comme tu le précises, il est essentiel de ne pas rester bloqué dans l'émotionnel ou même dans le mental, car en ce cas l'égo règne en maître et se croyant exister, s'auto-alimente au point de voiler notre Vraie Nature qu'est le Soi.

Le mental peut s'avérer utile dans toutes sadhana (disciplines) relatives aux Voies "indirectes", mais là encore ce n'est qu'un leurre grotesque pour l'impétrant sincère et dévoué souhaitant la Réalisation de ce qu'il n'a jamais cessé d'être.
En Voie directe, le mental peut bien s'agiter comme bon lui semble, si l'on ne s'y attache pas et que l'on prend l'habitude de ne plus le considérer, il perdra prise car il n'aura alors plus rien à s'accrocher.

Pour comprendre cela, certains Sages comme le Maharshi ont pris l'image d'un bâton en bois confondu avec un serpent.
Notre ignorance nous laisse croire que le bâton en bois est un serpent.
Dès que cette fausse impression disparaît, la peur disparaît avec elle et nous perçevons alors la Réalité.
Le serpent n'est alors plus l'objet de notre crainte, et mieux il n'existe plus pour nous.

Le mental ou toute manifestation liée à la Maya (l'illusion) est le même principe.
En être indifférent, c'est ne plus s'identifier à un monde illusoire et reçonnaitre notre Véritable Nature, le Soi.
Ce Soi est l'Unique Réalité et c'est la raison pour laquelle, en Voie directe nous ne nous préoccupons que de Lui et Lui seul.
Car il n'y a rien en dehors de Lui.

_________________
"Contente toi de demeurer en Paix où que tu sois !"

Shivoham
Revenir en haut Aller en bas
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   17/1/2012, 2:20 pm

Salut à vous,

Citation :
Les Voies dites "indirectes" sont autant de "méthodes" correspondants aux multiples manières d'aborder la Quête du Soi...

Il y a aussi certaines méthodes qui s'inscrivent dans une autre logique et dimension, à savoir comment saborder la Quête du Soi en quelques leçons Very Happy Je fais notamment allusion, à ceux qui utilisent la fausse Bhakti, comme levier du merveilleux. Le New-âge, pour ne citer que lui... N'est même pas considéré comme une voie indirecte, mais comme une propagande, parfois "Commerciale" de l'dôlatrerie, car il ne faut pas s'y tromper... Le commerce du merveilleux se vend très bien.

Bon, après je dis ça, je dis rien !

Bien à vous
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)


Dernière édition par Ãnanda le 24/1/2012, 3:12 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shivoham
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   17/1/2012, 3:52 pm

Bonjour Ãnanda,

Je voudrai faire un petit commentaire sur la Bhakti justement...

La Bhakti est dévotion.
Elle est enseignée par certains Sages en vue de correspondre à ceux dont le Jnana Yoga n'est pas accessible à l'entendement.
En effet, la connaissance (Jnana) est un moyen dont seul dispose, celui qui sait user de discrimination dans sa Quête du Soi.
La dévotion en revanche est mieux adaptée à ceux qui présentent des aptitudes à se soumettre au Suprême, et ainsi Le devenir.
Parmis les Sages qui l'ont véhiculé, nous pouvons citer Mâ Ananda Moyî entre autres...

Que ce soit par la dévotion ou par la connaissance, l'objectif est le même : révéler notre Vraie Nature, le Soi.

La connaissance emmène à connaître Celui qui Est, s'identifier à Lui. L'outil de cette connaissance est l'entendement.
La dévotion emmène à se soumettre à Lui, et ainsi Le devenir à son tour. L'outil de cette dévotion est l'amour.

Bien entendu, ne pas confondre la vraie dévotion avec les "idôlatries" qui tournent eux, le regard vers l'extérieur.
Et, Ãnanda a raison de le préciser, les mouvements new-ages ou même les différentes religions dans leurs aspects exotériques, ne peuvent s'octroyer le nom de "voies indirectes" puisque n'étant pas dans une démarche "intérieure" relative à la Quête du Soi.

_________________
"Contente toi de demeurer en Paix où que tu sois !"

Shivoham
Revenir en haut Aller en bas
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   17/1/2012, 4:49 pm

Merci Shivoham, de nous avoir confié cette petite piqûre de rappel, sur ce qu'est vraiment la Bhakti, cela est très important, car la glissade entre la Bhakti et la fausse Bahkti est trés trés rapide, par le fait même que le mot "Amour" a été galvaudé et mangé à toutes les sauces.

Certains sont convaincu, que le simple fait de parler d'amour et d'agir au nom de l'amour suffit pour faire partie de la Bhakti... Il en est rien ! La dévotion ne concerne pas tant l'amour que l'on porte aux hommes ou au monde terrestre au sein de leur manifestation physique... La dévotion c'est, comme le dis Daimorgon, se soumettre au divin qui est en Soi, par le biais ou l'aide d'un Ashram qui est extérieur (C'est en cela que le cheminement est indirecte). Par ailleurs, il ne suffit pas d'être une grenouille de bénitier, pour s'affirmer dans la Bhakti... Cela réclame une réelle Posture innée liée à la "Grâce" et tu as raison, Shivoham, d'avoir cité Mâ Ananda Moyî, qui est l'une des grandes références en la matière. A contrario, de Amma qui ne m'apparaît pas du même acabit, malgré ce qui peut en être dit.

Amitiés
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Quête du Soi et les voies indirectes   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Quête du Soi et les voies indirectes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture : Voie directe et voie indirecte
» Les Rois Mages et les trois voies spirituelles
» Les 3 conversions et les 3 voies de Garigou Lagrange(un classique)
» Les voies de Dieu
» Sur les voies de l'amour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil... :: Les Salons du SAMÂDHI :: La Quête du "SOI"-
Sauter vers: