SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil...

Forum spirituel, dédié à l'Eveil de la Conscience et à la Quête du SOI - (Advaïta Vedãnta)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La pratique du Mantra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greenman
Membre validé(e)
avatar


MessageSujet: La pratique du Mantra   4/10/2011, 10:23 pm

Bonsoir à tous, sunny

Suite à la venue prochaine d'Amma, (à Paris, les 23-24-25 octobre 2011 , et à Toulon, les 31 octobre et 1 et 2 novembre 2011), il m'a semblé opportun de signaler ici, pour ceux qui seraient intéressés, un élément d'une très grande importance pour la pratique et l'évolution spirituelles : Le Mantra.
En effet, recevoir un Mantra d'un Maitre vivant est une opportunité très rare qui octroie, si on pratique le Mantra assidument, la Réalisation du Soi ou un enrichissement considérable du chemin spirituel quel qu'il soit, et de toute tradition, bien que l'origine du Mantra et du son OM provienne des écritures non-dualistes de l'Advaïta Vedanta, à savoir la Mandukyopanishad, comme je vais le montrer ci-dessous. (et cette origine non-dualiste nous donne l'avantage particulier de bénéficier des Karikas et commentaires de Gaudapada et de Shankaracharya, puisque toutes les Upanishads n'ont pas eu l'heur de recevoir des commentaires de ces Maitres illustres, étant donné que ces derniers se sont focalisés sur les écritures non-dualistes, bien entendu).


Voici quelques points pour illustrer la signification du Mantra :


==> QU EST CE QUE LE MANTRA ?

Le Mantra est une phrase, une formule chargée d'énergie divine subtile composée de mots ou de syllabes sacrés en sanskrit qu'il convient de répéter autant que possible, dans le cadre de la vie quotidienne, dans toutes les activités pourvu que celles-ci n'accaparent pas trop l'intellect bien entendu, ou dans le cadre de la méditation.
Certains le répètent à voix très basse, ou silencieusement, à l'intérieur, en bougeant légèrement les lèvres afin de favoriser la concentration, mais le mieux est de le répéter silencieusement et sans bouger les lèvres dans le cadre de la méditation, (dont la posture importe peu pourvu qu'on soit à l'aise avec surtout le dos bien droit car le Mantra réveillant entre autres les énergies du premier chakra, il faut que ces énergies puissent circuler dans le corps, donc on comprend tout de suite l'importance d'adopter une posture avec le dos et la nuque bien droits dans une ligne allant du 1er chakra au sommet de la tête).
Bien sûr, dans le cadre d'activités quotidiennes où l'on bouge, le dos ne sera pas droit mais ça n'a pas d'importance car le Mantra fera quand même son effet, qui sera magnifié dans le cadre d'une méditation immobile celle-là, le soir ou le matin, ou à n'importe quel moment pendant lequel on est tranquille. Il faudra donc réserver un moment de méditation immobile pendant lequel on se concentre silencieusement sur la répétition du Mantra. Je dois dire que répéter le Mantra en s'endormant est excellent et merveilleux car l'inconscient continue de répéter subtilement le Mantra pendant le sommeil, et l'effet de la pratique est ainsi considérablement décuplé. C'est une technique que je tiens des livres de Swami Muktananda, dont j'ai vérifié l'exactitude. (ce doit être le même phénomène que de penser à quelque chose avant de s'endormir, et de constater ensuite qu'on en a rêvé).
à noter que cette pratique de la méditation où on répète le Mantra se classe parmi les méditations sur un seul point (Dharana), comme les méditations sur la respiration, les sensations du corps, etc, sauf que là, c'est beaucoup plus efficace, bien évidemment, puisque la Shakti (énergie divine) est contenue dans les syllabes sacrées elles-mêmes.

Bien sûr, plus on répète le Mantra, plus les effets sont importants, et il convient de le répéter avec concentration, sinon l'effet sera quand même là mais plus faiblement, très amoindri.
La pratique consiste donc à le répéter au maximum, sincèrement, avec le plus de concentration et de coeur possible.

Attention aussi au fait que si le Mantra est répété physiquement à voix haute ou basse, il faut absolument être concentré dessus sinon on dilapide de l'énergie.
Parler normalement dans la vie de tous les jours perd déjà pas mal d'énergie, et si on répète le Mantra à voix basse ou haute sans concentration, ça fait à peu près le même effet de perte d'énergie (même si on reçoit subtilement quand même un peu de Shakti, vu le caractère divin du mantra).
Si on répète le mantra silencieusement à l'intérieur sans concentration, ça ne dilapide pas trop d'énergie mais ça enlève pas mal d'efficacité au Mantra.

Une remarque très importante aussi est que si on pratique le Mantra, il faut au maximum réduire les bavardages courants de la vie de tous les jours car ils peuvent dilapider une partie des effets du Mantra. (Pour ça aussi que le silence est une pratique monastique, tout est lié).


==> ORIGINE DU MANTRA

Il existe des Mantras dans toutes les traditions du monde. En Afrique, ils sont utilisés de façon spirituelle positive mais aussi de façon négative, en magie noire dans les rituels de sorcellerie, qui se retrouvent aussi dans le Vaudou.
Aux Amériques, du nord et du sud, les mantras existent aussi dans le chamanisme et dans toutes les pratiques secrètes.
En chrétienté, la récitation du rosaire ou les prières font appel à l'énergie générée par des mots consacrés depuis bien longtemps.
En islam, les prières avec chapelet relèvent de la même pratique. (chapelet qui vient d'Inde, comme chacun sait). Les juifs psalmodient aussi, etc, bref, tout le monde participe à la pratique de la récitation sacrée.

En extrême orient, pour l'Hindouisme et le Bouddhisme, tout vient de l'Hindouisme dans des écritures extrêmement anciennes (les Vedas, ou Upanishads), et certains auteurs considèrent que c'est même là l'origine mondiale de cette pratique.
Bon, c'est impossible à démontrer je trouve, mais on est sûr par contre que l'origine des chapelets islamique ou chrétien vient bien d'Inde. (ce qui, par déduction, permet d'élargir au Mantra, si on veut, puisque les 2 sont inévitablement liés. Les indiens d'Amérique venant d'extrême orient, là aussi, l'origine Hindou est probable, etc, et pour le reste du monde, il y a eu des liens)

Voici l'origine des Mantras et du son " Om " , puisque cette pratique vient du fond des âges et d'écritures sacrés bien précises de l'hindouisme, les Vedas :

Je cite donc ici l'une des Upanishad de base, la Mandukyopanishad, le tout étant tiré de la meilleure traduction française :

"La Mandukyopanishad, avec les Karikas de Gaudapada et les commentaires de Sri Adi Shankaracharya", traduit par Marcel Sauton, aux éditions Adyar à Paris, en 1952.

MANDUKYOPANISHAD :

SLOKA n°18 :

8ème mantra :
"Le même Atman (Soi suprême divisé en 4 quartiers) est identique à OM du point de vue des syllabes (aksara). Le mot OM, composé de parties, est considéré du point de vue des sons (ou des lettres : matra). Or, les quartiers sont identiques aux lettres (les parties) et les lettres aux quartiers, ici les lettres sont : a u et m."

9èm mantra :
"Celui qui est vaiçvanara (conscient), lequel a pour champ l'état de veille, est aussi "a", la 1ère lettre de OM, soit parce qu'il possède la faculté de tout pénétrer, soit parce qu'il est le 1er (lettre a). Quiconque connait cette identité voit tous ses désirs exaucés, et il obtient la primauté"

10èm mantra :
"Taijasa (aspect subtil individuel), qui a pour champ l'état de rêve, est "u" (le 2èm lettre de OM), en raison soit de sa supériorité, soit de sa position intermédiaire. Quiconque connait cette identité acquiert une connaissance supérieure ; tous lui témoignent les mêmes égards, et, dans sa descendance, nul ne naitra qui ne soit un connaisseur de Brahman (Dieu)."

11ème mantra :
"Prajna (conscience du sommeil profond), qui a pour champ le sommeil profond, est "m" (la 3ème lettre de OM), parce qu'il est, à la fois, la mesure et ce en quoi tout se résoud. Quiconque connait cette identité est capable de tout mesurer (c'est à dire d'appréhender la nature réelle de l'univers), et en outre, il contient tout en lui même."


SLOKA n° 22 :
"Celui qui, sans hésitation, connait les caractéristiques communes aux 3 états est vénéré et adoré par tous les êtres, et celui-là est aussi le plus grand des sages"

SLOKA n°23 :
"les sons a, u, m, aident respectivement leurs adorateurs à atteindre : viçva, taijasa, prajna mais dans le son silencieux, il n'y a plus rien à atteindre."
avec son 12ème mantra : "ce qui est dépourvu de parties (sons), ce qui est insaisissable par les sens, ce qui est extinction de toute apparence, ce qui est toute félicité, ce qui est OM sans second, c'est le 4èm état, celui de Turya, qui est identique à l'Atman (Soi divin).
Quiconque connait cette identité plonge le Soi individuel dans le Soi universel"

SLOKA n°25 :
"Le mental ne devrait plus faire qu'un avec le verbe sacré OM car OM est Brahman (Dieu) à jamais exempt de peur. L'être absorbé en OM est affranchi de toute peur."

SLOKA n°26 :
"Assurément, le verbe sacré OM est le Brahman non-suprême et aussi le Brahman suprême.
OM est sans commencement, sans cause, sans second, hors de lui rien n'existe, il n'est lié à aucun effet, il est à l'abri de tout changement."

SLOKA n°27 :
"OM est en vérité le commencement, le milieu et la fin de toute chose. Connaitre OM comme tel, c'est, sur le champ, atteindre Cela (la suprême réalité)."

SLOKA n°28 :
"Sache que OM est Ishwara (Dieu), toujours présent en chaque mental individuel, et l'être doué de discrimination, EN REALISANT L OMNIPOTENCE DU VERBE, vainc à jamais la souffrance."

SLOKA n°29 :
"Celui qui a connu le verbe sacré OM, le Verbe silencieux, le Verbe dont le son est incommensurable, le Verbe qui est paix éternelle puisqu'il est négation de toute dualité, celui-là, à l'exclusion de tout autre, est un véritable Sage."

------------------------------------------------------------- fin de citation de la Mandukyopanishad.

C'est parlant je crois, donc le son OM est Dieu, et il est convenu de lui associé d'autres syllabes ou mots sacrés à l'infini, tels que AIM (sagesse), HRIM (Shakti), KLIM (amour), Shiva (Dieu), Kriste (le christ), Krishna, Kali, Ganesh, etc etc, suivi finalement le plus souvent du mot "namaha" qui veut dire "je m'incline devant" ou "gloire à".

Ainsi par exemple, on peut avoir les mantras suivants :

Om namah Shivaya
Om Kristave namaha
Om sri Krishnayai namaha
Om hrim klim namaha
Om tat sat
Om Amriteswaryai namaha (salutations à Amma)
Om Shri Ram, Jai Ram Jai Jai Ram
Om Ganapatayai namaha
Om mane padme um (bouddhisme)

etc, il y a en beaucoup d'autres dans l'hindouisme et le bouddhisme.

Note très importante : quand on demande le Mantra à un Maitre, à un Avatar qui intègre tous les chemins spirituels et non un seul chemin en particulier, il faut spécifier notre chemin : ceux qui sont dans la Bhakti demanderont un Mantra avec le nom d'un Maitre ou d'une Divinité, et ceux qui sont dans une chemin non duel doivent demander un mantra impersonnel qui comporte seulement des bhijas (syllabes sacrées) abstraites et impersonnelles. (c'est ce que j'ai fait pour ma part, il y a plus de 20 ans maintenant)


==> IMPORTANCE D AVOIR UN MANTRA "chargé" PAR UN SAINT, UN MAITRE, OU NON :

- Les Mantras ont toujours une efficacité dans l'hindouisme et le bouddhisme car on ne les compose pas soi-même, on nous les donne, il y a une grande liste limitée, et l'avantage de cette liste est que forcément, ils ont été répétés depuis l'antiquité par des sages, ascètes et croyants, qui ont donc chargé considérablement ces syllabes en énergie divine, en créant ainsi un égrégore énergétique et spirituel pour chaque Mantra.

- Mais même comme ça, il vaut mieux, il est très essentiel, de recevoir son Mantra d'un Saint, car celui-ci le charge d'un coup de la puissance infinie de Dieu, et la différence est énorme avec un mantra prélevé dans un livre, que beaucoup d'hindous appellent des "mantras endormis." (ils ne le sont pas, mais sont bien plus faibles qu'un mantra chargé).
A l'ashram d'Amma en Inde, par exemple, et dans la très grande majorité des ashrams sérieux ayant eu un Maitre réalisé, il ne viendrait à l'esprit de personne de réciter un Mantra "endormi", non reçu d'un Maitre. Certains le font mais c'est plutôt rare, cela arrive quand ils n'ont pas eu l'opportunité de rencontrer un Saint vivant.
Ceci dit, la sincérité de la pratique permet d'activer le Mantra, comme pour nos prières en Occident, mais cela reste plus faible qu'un Mantra saturé de Shakti.

- Il y a beaucoup de gens en Occident, en Océanie, partout, qui créent eux-mêmes leurs prières et les répètent. ils en appellent à Dieu, à l'énergie cosmique, s'en trouvent apaisés, voient leurs voeux réalisés, avancent spirituellement. (les prières fixes comme le Notre Père obéissent à la répétition ancestrale dont je parle ci-dessus, qui a "chargé" les formules d'énergie divine avec le temps).
C'est efficace suivant le coeur et l'abandon à Dieu que l'on y met, mais c'est théoriquement moins efficace qu'un Mantra reçu d'un Maitre ou Saint vivant, vous vous en doutez.
Si vous ne voyez pas la différence, n'ayant jamais rencontré de Maitre, imaginez que subitement Jésus lui-même arrive devant vous et vous donne un Mantra, une prière. Vous laisserez tomber d'instinct votre ancienne prière personnelle, ou plutôt, vous réciterez les deux sachant que vous ne laisserez pas tomber la prière donnée par Jésus, qui aura votre primauté. Car votre inconscient et peut être votre conscient saura d'emblée que le fait de le recevoir d'un être établi dans la non-dualité est une Grâce spéciale et immense.
A l'intérieur de nous, nous savons déjà tout cela...

2 Rappels très importants :

- Recevoir un Mantra d'un Saint est une Grâce exceptionnelle menant à la réalisation de Dieu et il convient de rester fidèle à ce Mantra en ne l'abandonnant jamais, c'est un lien divin, il y a là une notion primordiale de respect. Si on est en difficulté, en phase inerte ou dans un état dilettante, il est conseillé de prendre bien garde de le répéter quand même tous les jours au moins 108 fois. Ce n'est pas contraignant, et c'est un plaisir...

- il ne faut jamais divulguer son Mantra à autrui. Une fois qu'on l'a reçu du Maitre, on le garde pour soi, impérativement, car sinon, cela dilapide l'énergie du Mantra et si quelqu'un à qui vous l'avez dit se met à le répéter, il vous prendra l'énergie du Mantra, ce qui diminuera les effets de votre propre répétition ou Japa.
C'est un domaine privé entre soi-même et le Soi, et il ne convient pas d'en parler à qui que ce soit, qu'il s'agisse d'un conjoint ou d'un enfant.



==> EFFETS DU MANTRA

Ainsi qu'indiqué ci-dessus dans le paragraphe "origine du Mantra" , la répétition du Mantra a pour but de nous éveiller, de réaliser le Soi, et de nous unir à Dieu.
Il faut donc le répéter avec discipline, concentration et amour, le plus de fois possible.
La répétition du Mantra peut constituer la nature de notre méditation, et c'est plus efficace que de se concentrer sur autre chose de particulier, selon beaucoup de Maitres.
L'éveil de la Kundalini que le Mantra opère provoque des nettoyages intérieurs, des remontées de boues inconscientes, de blessures, de colères enfouies qui ressortent au grand jour, parce que c'est le principe du nettoyage : il faut que cela ressorte pour mieux disparaitre définitivement. C'est un principe yogique bien connu. Ainsi, cela purifie le mental et nous enlève nos attachements, nous donne le contrôle de nos instincts et conditionnements divers, le Mantra nous rapproche peu à peu de l'effacement, de l'humilité, de la disparition des illusions dualistes, de l'Amour divin en nous plongeant progressivement en Dieu et dans le Soi, surtout quand on sera arrivé au bout du chemin.
En outre, il y a des effets "secondaires", à savoir que la répétition du Mantra crée une bulle énergétique tout autour de nous, un corps de lumière qui nous protège de l'adversité, et même des événements matériels et spirituels défavorables, c'est un détail dualiste bien sûr mais qui peut avoir son importance.
Cette pratique du Mantra est donc essentielle, comme vous pouvez le voir, elle touche à l'être entier et permet de ne plus s'encombrer avec d'autres pratiques très nombreuses et compliquées, malaisées pour certaines personnes, quand elles sont malades par exemple. Mais rien n'empêche de garder toutes ses autres pratiques habituelles et de pratiquer le Mantra si on se porte bien, évidemment, c'est même indiqué au premier chef.

Et ne pas oublier non plus que les extraits des Vedas que j'ai cité plus haut, au paragraphe "origine du Mantra" sont les Vedas d'origine de la philosophie de la non-dualité de l'Advaïta Vedanta. Les autres Slokas du livre autour de ceux que j'ai cité énoncent que ce monde est illusion, que nous sommes le Soi, Dieu, etc, comme vous le savez.
Ainsi, dans la philosophie de la non-dualité de la quête du Soi le Mantra figure en bonne place.
La pratique du Mantra, provenant du non-dualisme védantique, est donc efficace et indiquée pour tout le monde et dans tous les chemins, dualistes ou non.



==> BIBLIOGRAPHIE DU MANTRA

Outre les Vedas et le livre sur la Mandukyopanishad cité plus haut (pas facile à trouver, voir sur le net...), il y a les livres de Swami Muktananda qui parle très bien du Mantra, aux éditions Trédaniel : "j'ai trouvé la vie" ; "le jeu de la conscience" ; "en compagnie d'un Siddha", etc
Ce sont des livres très agréables à lire, où il y a plein d'histoires croustillantes, et je crois que c'est l'auteur qui parle le mieux de la puissance du Mantra.

Mais il y a aussi :

- "présence de Ram" de Swami Ramdas

- "la pratique de la méditation" de Swami Sivananda Sarasvati, chez Albin Michel, en parle un peu aussi.

et 2 autres livres intéressants et très complets :

- "la pratique du mantra", de Ravindra Kumar et Antoine Kerlys, aux éditions terre blanche.

- "le Tantrisme" de Pierre Feuga chez Danglès

autres livres fondamentaux sur le Mantra :

-"les mantras" de John Blofeld (editions Dervy)

-"la puissance du serpent" d'Arthur Avalon, chez Dervy

-"l"énergie de la parole" d'André Padoux (chez fata morgana)

-"phonèmes et archétypes" de jean Canteins

- "Mantra de Upamanyu" , éditions Guy Trédaniel

Pour les bouddhistes :

-"Tao Nirvana" de Daniel Odier, chez Retz

-"la pratique de la voie tibétaine" de John Blofeld




Bien à vous,

Greenman.
Revenir en haut Aller en bas
Greenman
Membre validé(e)
avatar


MessageSujet: Le Mantra selon Swami Ramdas   4/10/2011, 11:17 pm

Dans "Présence de Ram", voici ce que dit Ramdas du Mantra :

Le nom merveilleux :

Dans la langue des hommes , il n'y a aucun mot qui exerce un pouvoir aussi merveilleux,
qui oeuvre aussi mystérieusement pour le bien de l'absolu, que le Nom qui représente Dieu.
Le Nom du seigneur est l'expression même de Dieu, le son mystique .
Accorder ton esprit à la douce mélodie du nom, c'est mettre ta vie en harmonie avec la vie éternelle.

La musique du Nom réalise l'union de l'Âme individuelle avec l'Âme universelle.

Lorsque l'Âme se perd dans le frémissement causé par le nom ,elle atteint un état d'ineffable
extase où toutes les formes et toutes les vies sont vues comme la manifestation de l'unique essence suprême de la vérité.
L'Âme qui boit à grandes gorgées le nectar enchanteur du Nom s'élève
des mondes inférieurs où pensées et actions sont dans les chaînes,
et elle entre dans le royaume universel de liberté et de perfection.
Alors cette vie transformée révèle dans toute sa gloire la magnificence de la réalité fondamentale
dont les mondes et elle-même sont l'expression.

Lorsque ce Nom devient son principal support et refuge, l'aspirant, tendu vers le but le plus élevé de la vie -la réalisation de Dieu- marche vers l'idéal à pas rapides, mais aussi avec un coeur débordant de courage et de joie.

Bienheureuse l'Âme qui possède une fois inébranlable dans la grandeur du Nom Divin.

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Greenman
Membre validé(e)
avatar


MessageSujet: Illustrations du sigle OM   5/10/2011, 12:26 am

illustration intellectuelle et philosophique de Aum :



et illustration poétique et amoureuse de Aum :




Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Ãnanda
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: La pratique du Mantra   5/10/2011, 6:54 am

Bonjour Greenman,

Je te remercie pour ce partage et pour ta participation active au sein du forum Samâdhi Very Happy

Bien à toi
Ãnanda

_________________
"Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend de ces deux". (Logion 81 - Evangile selon Thomas)


Dernière édition par Ãnanda le 24/1/2012, 3:16 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Greenman
Membre validé(e)
avatar


MessageSujet: Re: La pratique du Mantra   6/10/2011, 7:09 pm

Bonsoir Ãnanda,

C'est plutot a moi de te remercier d'avoir crée ce bel espace d'échanges qui constitue un point de centrage de plus dans notre Quête du Soi. C'est en effet une motivation supplémentaire de se dire qu'on va pouvoir partager une belle lecture, ou un élément intéressant, avec d'autres personnes en recherche... La vie est plus belle quand nous sommes UN... sunny

Bien a toi,

Greenman.
Revenir en haut Aller en bas
domisol
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: Re: La pratique du Mantra   11/10/2011, 8:15 pm

Un grand merci Greenman pour toutes ces précisions et ton partage sur le mantra. Ta citation de Ramdas est remplie de poésie et de beauté.

Excellente soirée à toi et à tous les membres du forum.
Domisol
Revenir en haut Aller en bas
Greenman
Membre validé(e)
avatar


MessageSujet: Re: La pratique du Mantra   11/10/2011, 8:50 pm

Merci a toi, Domisol, pour ton interet pour ce topic, et je te souhaite egalement une excellente soiree.
C'est toujours un grand plaisir de te voir sur le forum, je vous apprecie tous beaucoup.

A bientot,

Greenman.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pratique du Mantra   

Revenir en haut Aller en bas
 
La pratique du Mantra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'utilisation du mantra dans une démarche spirituelle
» Tara la libératrice
» Tchenrézi, cœur de la pratique de l'accompagnant
» Pratique du Bouddha Maîtreya
» Pratique de Sangye Menla

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil... :: Les Salons du SAMÂDHI :: La Quête du "SOI"-
Sauter vers: