SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil...

Forum spirituel, dédié à l'Eveil de la Conscience et à la Quête du SOI - (Advaïta Vedãnta)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Commentaires et méditations sur les textes sacrés de l'Advaïta Vedanta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greenman
Membre validé(e)
avatar


MessageSujet: Commentaires et méditations sur les textes sacrés de l'Advaïta Vedanta   11/9/2011, 5:55 pm

Bonjour à tous, sunny

En lien avec le topic "Bibliographie sacrée de l'Advaïta Vedanta" figurant sur le forum, je vous propose ici de commenter ou de méditer en silence les versets sacrés qui auront eu soit un impact particulier sur votre conscience, ou alors qui auront éveillé votre curiosité, un questionnement, ou votre besoin de partage.

Je propose de commencer par un verset de la Svetasvataropanisad (6/20), que j'ai découvert tout récemment, qui frappe l'esprit tant par son originalité que par sa profondeur déconcertante et ses possibilités d'interprétation :

" Ce n'est que lorsque les hommes seront capables d'enrouler le ciel comme un rouleau de parchemin, qu'ils connaitront la fin de la souffrance sans qu'ils aient à réaliser la Divinité "


Ce sera un grand plaisir si vous pouviez donner votre opinion sur ce verset intéressant, pour lequel je n'ai pas de commentaire.

Je vous souhaite une bonne soirée, et vous remercie par avance.

Bien à vous,

Greenman.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaires et méditations sur les textes sacrés de l'Advaïta Vedanta   12/9/2011, 10:12 pm

Greenman a écrit:

" Ce n'est que lorsque les hommes seront capables d'enrouler le ciel comme un rouleau de parchemin, qu'ils connaitront la fin de la souffrance sans qu'ils aient à réaliser la Divinité "

Ce sera un grand plaisir si vous pouviez donner votre opinion sur ce verset intéressant, pour lequel je n'ai pas de commentaire. Greenman.

Un rouleau de parchemin se déroule pour la lecture et s'enroule lorsqu'on à fini.(L'enseignement terminé et compris)
Je pense que l'Evangile de Thomas logion 18 nous donne une explication:

Citation :
Ses disicples demandèrent à Jésus de leur décrire leur fin.Il leur répondit :" Avez-vous dévoilé le commencement pour chercher la fin? Là où est le commencement ,là sera la fin.Bienheureux celui qui se tiendra dans le commencement et il connaîtra la fin: il ne goûtera pas à la mort"
Dévoilé le commencement c'est déroulé le parchemin pour chercher la fin
La fin est le commencement : le parchemin est enroulé.
Il ne goûtera pas à la mort = sans qu'ils aient à réaliser la Divinité

II-7: Atteignant cette perfection, tu as détruit la source de ton karma et ne seras plus troublé par les conséquences de tes actes passés – à cet éternel Brahman, tu seras désormais dévoué par le canal de la Cause primordiale, l'Âme immanente.Adhyaya II - Chapitre II

Merci pour votre patience
Revenir en haut Aller en bas
domisol
Etudiant(e) en Advaïta
avatar


MessageSujet: Re: Commentaires et méditations sur les textes sacrés de l'Advaïta Vedanta   13/9/2011, 8:16 am

Bonjour à tous
ton commentaire est très riche, Cassandra, merci.

C'est sous forme d'un conte, que je livre ce que m'a inspiré ce verset.

Quand l'UN s'est "expansé" pour s'expérimenter dans la multiplicité, il a déroulé ses tapis de jeu. Chaque tapis, chaque monde s'est recouvert d'un support de jeu comme le damier par exemple. Sont apparus des personnages et en découvrant leur apparence, ils se sont persuadés qu'ils existaient. Alors, ils ont commencé à s'observer puis à communiquer et bien sûr à se comparer. Dès lors surgit une sorte de compétition et une foule de questions qui se ramènent à une seule : suis-je le meilleur? Apparaissent donc les sentiments, les émotions, la souffrance. Des personnages disparaissent, des nouveaux arrivent, c'est une danse interminable où chacun s'identifie à son rôle. Ils sont tellement pris par l'attrait des échanges qu'ils ne s'aperçoivent pas qu'ils sont sur un plateau de jeu.

Mais un jour, un des "pions" lèvent son regard vers le ciel, s'extrayant de son "horizontalité". Que voit-il ? Un espace qui lui parait infini ; et en abaissant son regard sur les autres, toujours en train de s'agiter sur le plateau, il trouve intéressant d'explorer un monde inconnu. Il sort du plateau, et s'aperçoit alors qu'il n'est qu'un leurre. Il avance, le regard toujours tourné vers ce ciel qui l'attire et l'intrigue. Il se dit que là-haut, il y a peut-être quelqu'un de puissant, d'extraordinaire et ne serait-ce pas lui qui aurait construit ce plateau de jeu ?

Epuisé par toutes ces nouveautés, il s'endort. En sommeil profond, dans sa conscience unie au Soi s'éveille son guide intérieur. Quand il ouvre les yeux, il sait ce qu'il doit faire : retourner sur le plateau de jeu. Mais ce n'est plus le personnage qui revient, c'est l'Être. Il s'aperçoit alors que la case départ et la case arrivée sont confondues et que le chemin qu'il croyait avoir inscrit n'existe pas. Il voit aussi que le plateau n'est qu'un reflet du ciel immense qu'il avait distingué.

Alors, il enroule le tapis et il s'aperçoit que le ciel s'enroule avec lui : "Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas."

Bien à vous
Domisol
Revenir en haut Aller en bas
Greenman
Membre validé(e)
avatar


MessageSujet: Re: Commentaires et méditations sur les textes sacrés de l'Advaïta Vedanta   18/9/2011, 11:59 am

Bonjour à tous, sunny

Cassandra et Domisol :

J'ai été très pris ces derniers jours, mais voici que je reviens pour trouver vos magnifiques réponses ! I love you
Je trouve votre inspiration merveilleuse.

Vous donnez l'idée fondamentale : "la fin est le commencement", et ce que je tire de votre vision est que nous n'avons pas à réaliser la divinité puisqu'elle est déjà notre nature profonde.

Domisol, j'ai d'autant plus apprécié ton conte que je suis un ancien joueur d'échecs Very Happy, alors ta métaphore sur le jeu m'a bien plu.
D'ailleurs, il y a toute une dimension initiatique au jeu, en tout cas dans les jeux de l'antiquité. Par exemple, il y a le Seneth égyptien dont on trouve des exemplaires dans les sarcophages des pharaons, ou le jeu de l'oie, qui est le plus ancien jeu du monde, dans lequel existait tout un symbolisme entre la case de départ et la case d'arrivée, le plateau étant un serpent lové sur lui même, rappelant la Kundalini endormie...

Je vous remercie infiniment pour ces réponses très enthousiasmantes et pour votre intérêt.

Nul doute qu'il sera intéressant de renouveler ce genre de méditation.

Bien à vous,

Greenman.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commentaires et méditations sur les textes sacrés de l'Advaïta Vedanta   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commentaires et méditations sur les textes sacrés de l'Advaïta Vedanta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les textes sacrés
» pourquoi certains rejettent les textes sacrés ?
» Les textes sacrés et la niaiserie humaine
» Méditations quotidiennes durant la période du Carême
» Le nom de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAMÂDHI, ou le sentier vers l'Eveil... :: Les Salons du SAMÂDHI :: La Quête du "SOI"-
Sauter vers: